TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Le guide de culture pois chiche 2018 est arrivé !"

13 juin 2018

Paris, le 12 juin 2018. Terres Inovia et l’Anils s’associent pour publier le guide de culture pois c(...)


Communiqué de presse : "Le guide de culture lentille 2018 est arrivé !"

13 juin 2018

Paris, le 12 juin 2018. Terres Inovia et l’Anils s’associent pour publier le guide de culture lentil(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Sud

myPIC - Tournesol - phomopsis

Régions Aquitaine,Midi-Pyrénées,

J.Raimbault (Aquitaine et Gers) ,
C.Martin-Monjaret (Midi-Pyrénées et Aude-ouest)

 

13.06.2018

myPIC - Tournesol - phomopsis

Les observations montrent une stabilité du niveau de contamination des tournesols du Sud-ouest par le phomopsis, lors des deux dernières campagnes (2016 et 2017).  Ceci confirme bien la présence et le maintien de l'inoculum dans les parcelles. Cette situation appelle donc à la vigilance de chacun pour limiter l'expansion de cette maladie : choix variétal, conduite, gestion des cannes à la récolte ...

Le risque est potentiellement bien présent en 2018

Le modèle Asphodel indique que la maturité des ascospores de phomopsis est atteinte depuis le 10 mai. Les conditions météo actuelle sont particulièrement favorables aux contaminations, pour les parcelles qui ont ou vont atteindre dans les prochains jours le stade de sensibilité maximal (stade E1-E2).

Symptôme de phomopsis sur feuille.

Reconnaissance 

 ASPHODEL = modèle décrivant l'effet du climat sur la dynamique du champignon.

 

Évaluation du risque au 13/06/2018

Compte tenu  du niveau de contamination indiqué par le modèle au 13 juin et des conditions météo favorables (alternance de précipitations et températures douces), le risque phomopsis est très élevé sur les parcelles qui sont ou seront très prochainement au stade limite passage tracteur.


Dans ce contexte le risque concerne :

Les variétés TPS (très peu sensibles) uniquement à fort développement végétatif en sols profonds qui ont ou vont atteindre prochainement le stade limite passage tracteur (LPT).
Les variétés PS (peu sensibles) qui ont ou vont atteindre prochainement le stade limite passage tracteur (LPT) dans les situations à risque phomopsis ci-dessous :
- les sols profonds
- les sols moyennement profonds avec au moins un des caractères suivants :
semis avant le 15 avril, ou peuplement de plus de 60 000 plantes/ha ou reliquats azotés élevés avant semis, apport régulier de fertilisation organique.
Les variétés S (sensibles) dans toutes les situations.

Les variétés Résistantes au phomopsis (R) ne sont pas concernées par le risque 


Consultez régulièrement le BSV pour suivre l'évolution du risque

Télécharger le BSV du 13 juin 2018

 

Compte tenu du niveau de risque très élevé : conseil pour raisonner une éventuelle intervention fongicide sur tournesol au stade LPT (*) (13/06/2018)

Variété  / Situation

CONSEIL

Variétés Résistantes (R)

Pas de traitement

xxxx

Variétés Très Peu Sensibles (TPS)

Un traitement conseillé
uniquement pour les tournesols
à fort développement végétatif et
situés sur sols profonds

xxxx

Variétés Peu Sensibles (PS)

♦ Situations à risque :

- les sols profonds

- les sols moyennement profonds avec au moins
un des caractères suivants :

→ semis présentant un bon développement végétatif
→ ou peuplement de plus de 60 000 plantes/ha
→ou reliquats azotés élevés avant semis

 

Traitement conseillé
pour les parcelles dans les situations à risque
qui ont ou vont atteindre le stade LPT
dans les prochains jours

- Autres situations

Pas de traitement

xxx

Variétés Sensibles (S)

 Un traitement au stade LPT
dans toutes les situations du Sud-Ouest

Deux produits disponibles :

ORTIVA TOP (0,75l/ha) , Amistar Gold / Priori Gold (0,8 à 1 l/ha) et FILAN SC/JETSET (0,4l/ha) offrent le même niveau d'efficacité : "bonne efficacité, parfois irrégulière" 

Ces trois produits ont l'avantage d'apporter également une protection vis à vis des attaques potentielles de phoma : " bonne efficacité phoma"

Pour en savoir plus : Tournesol - maladies - phomopsis

E1-E2 : le stade de sensibilité du tournesol au phomopsis

(*) LPT = Limite passage tracteur. Le tournesol mesure 50-60 cm; (le bouton est encore fermé, les fleurs ligulées sont visibles entre les bractées)

E1 (Stade bouton étoilé): apparition du bouton floral étroitement inséré au milieu des jeunes feuilles .

E2 : le bouton se détache de la couronne foliaire. Son diamètre varie de 0.5 à 2 cm. Les bractées sont nettement distinguables des feuilles

Apports de BORE : c'est le moment

Intervenir, si ce n’est pas déjà fait, en préventif dans les situations à risque* : en  apportant 300 à 500 g/ha de bore entre le stade 10 feuilles et le stade LPT (Limite Passage Tracteur).

>> Le mélange Bore + fongicide est autorisé

Tout apport de bore après l’apparition des symptômes est inutile : les effets de la carence sont alors irrémédiables.

 

* Situations à risque de carence en bore

- Les parcelles où des carences en bore ont été observées au cours des années antérieures,
- les sols superficiels et moyennement profonds
- parcelles en rotations courtes un an sur deux
- les sols compactés pénalisant l'enracinement

Pour en savoir plus : Tournesol - Fertilisation - Bore

Leviers disponibles pour anticiper et réduire le risque phomopsis

Agir sur le potentiel bioagresseur : réduire ou limiter l'inoculum :

Privilégier les rotations longues .

La rotation courte est un facteur aggravant lorsqu'elle est généralisée. L’allongement des rotations aura une incidence positive globale sur la réduction de l'inoculum UNIQUEMENT par un effet à l'échelle d'un secteur. En effet, les agents pathogènes, très mobiles, sont disséminés par des vecteurs difficilement contrôlables (vent, matériel,…). 

 

Broyer et enfouir les cannes le plus tôt possible après la récolte.

Le phomopsis se conserve dans les restes des tiges de tournesol contaminées, sous forme de mycélium. En fin d’hiver ou au début du printemps, ce mycélium produit des fructifications (les périthèces), à l’origine des spores responsables des attaques sur feuilles.
Le broyage des cannes et leur enfouissement sont fortement conseillés aussitôt après la récolte pour limiter la production de périthèces et donc l’émission de spores contaminantes l’année suivante. Le broyage et l'enfouissement se font par labour ou, à défaut, par un déchaumage profond avec un outil à disques (type cover-crop). Cette pratique est d'autant plus recommandée sur les parcelles qu'une attaque de phomopsis sur tige a été observée.

Atténuation

Choix variétal :

Choisir une variété adaptée au contexte régional, résistante (R) ou très peu sensible (TPS) au phomopsis. La tolérance variétale constitue la meilleure parade contre les maladies en limitant les attaques, la multiplication de l’inoculum et en réduisant l’usage des fongicides.
Le choix variétal doit être raisonné en fonction des autres maladies et parasites présents sur la parcelle : les variétés sensibles sont à éviter vu le contexte Sud-Ouest.

Maîtriser le peuplement :

Les peuplements trop denses et les faibles écartements (< 40 cm), peu fréquents dans le Sud-Ouest, stimulent fortement la végétation. De ce fait ils favorisent les contaminations et le passage du mycélium de la feuille vers la tige.
Une densité de levée de 50 à 60 000 plantes avec un écartement de 40-60 cm  est l’objectif à viser (cas général) pour un rendement et une qualité de récolte optimale .

télécharger le conseil densité 2018

 

Evitez la surfertilisation en azote, en particulier dans les parcelles à sols profonds.

En effet toute exubérance végétative liée à la structure de peuplement et à la disponibilité en azote favorisent le phomopsis et la verse ce qui pénalise le rendement. Un apport d'azote en végétation, ajusté aux besoins réels de la culture, est préférable à un apport au semis car mieux synchronisé avec la période de besoin maximum de la culture.

En savoir plus : raisonner la fertilisation azotée

En savoir plus : phomopsis - moyens de lutte

Publications

Qualité des graines colza - récolte 2017

Qualité des graines colza - récolte 2017

Un retour à la normale pour la teneur en huile.

Les abeilles, des alliées pour nos cultures : protégons-les !

Les abeilles, des alliées pour nos cultures : protégons-les !

Cette note a été rédigée par un groupe de travail DGAl1, APCA2, ITSAP-Institut de l’abeille3, ADA4 France et soumise à la relecture du CNE5.

Toutes les publications

Outils et services

myVar® web + mobile

myVar® web + mobile

Connaître et choisir ses variétés

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Tous les outils

Formations

Nouvelles technologies

Nouvelles technologies en agriculture : principales connaissances


Cultivating rape

Successful rapeseed cultivation


Toutes les formations