TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Semis pois chiche 2019 : Respecter les contraintes techniques pour assurer la durabilité de la culture "

26 octobre 2018

Paris, le 26 octobre 2018 - Face à la forte croissance du marché, la culture du pois chiche connait (...)


Communiqué de presse : "Développer les légumineuses : un enjeu mondial pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement"

17 octobre 2018

Toulouse, le 17 octobre 2018 - Rendez-vous incontournable pour l'ensemble des acteurs de la filière,(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Sud

Conseil colza - Tentez l'expérience "colza associé"

Contacts régionaux

J.Raimbault (Aquitaine, Gers et Hautes-Pyrénées)

C.Martin-Monjaret (Midi-Pyrénées, Aude-Ouest)

G.Beugniet (L.Roussillon, PACA)

A.Micheneau (Auvergne, Rhône-Alpes)

 

20/07/2018

Au cœur de nombreux travaux menés par Terres Inovia depuis plusieurs années, la pratique du colza associé à des couverts de légumineuses fait ses preuves. Que ce soit pour limiter les dégâts d’insectes d’automne, améliorer la disponibilité de l’azote à l’automne ou atténuer l’enherbement, les travaux confirment l’intérêt de cette pratique sur les résultats techniques et économiques du colza. Pour cela, une condition préalable : bien démarrer, en réussissant l’implantation du colza et de sa plante compagne.

Priorité à la réussite de l’implantation du colza   

Bien démarrer, c’est d’abord et avant tout bien gérer l’interculture afin de réussir l’implantation du colza. Que le colza soit seul ou associé, l’interculture est gérée de façon identique en tenant compte des exigences du milieu. ( voir conseil myPIC implantation du colza 20/07)

La qualité d’implantation reste la priorité absolue dans le cas des colzas associés, comme pour un colza seul. Dit autrement, associer le colza à une légumineuse ne permettra en aucun cas de rattraper un échec d’implantation ou une mauvaise préparation de la parcelle : seule une implantation précoce et soignée permettra de sécuriser le démarrage de la culture, en favorisant également un développement optimal des légumineuses.

C’est à partir du semis que l’itinéraire technique du colza associé doit être adapté.

Choix des légumineuses : privilégier un mélange d'espèces

Pour les couverts associés, les associations de plusieurs légumineuses, deux ou trois espèces, sont intéressantes pour multiplier les atouts et palier à l’éventuelle défaillance d’une espèce.

- Les plantes à port dressé (ex : féverole…) peuvent être mélangées à des plantes à port plus étalé (lentille, trèfle d’Alexandrie…). On peut citer des mélanges du type gesse + fénugrec + lentille, féverole + lentille, ou encore gesse + lentille + trèfle d’alexandrie.

- La précocité des espèces associées peut être aussi autre critère de choix  : lentille, gesse, fenugrec et trèfle d’Alexandrie mono-coupe, espèces précoces ne nécessiteront que rarement une destruction chimique. Contrairement aux féveroles et surtout aux vesces.

Semer de préférence en un seul passage

Si le semis peut être réalisé en un ou deux passages, selon les équipements disponibles et les espèces de plantes compagnes choisies, un semis en un seul passage sera recommandé. Plus sécurisant pour le colza, le semis en un seul passage limite les risques de dégradation de la structure du sol ou d’assèchement de l’horizon travaillé.

- Avec un semoir monograine + microgranulateur : pour les légumineuses à petites graines (trèfles, lentilles, fenugrec). le microgranulateur pourra être utilisé, mais uniquement avec les plus petites graines

- Avec un semoir à céréale : le mélange de 3 types de graines, différentes en taille et en forme, évitera une stratification dans la trémie. Quant à la féverole, la taille de sa graine nécessite une trémie compartimentée ou une caisse supplémentaire.

Un semis en deux passages est incontournable si ces équipements ne sont pas disponibles.

- Privilégier alors un semoir centrifuge ou un DP12 pour les légumineuses. Les 2 passages doivent être le plus rapprochés possible, idéalement réalisés le même jour.

- Si les légumineuses sont semées à la volée et le colza au semoir monograine, un travail très superficiel avant le semis du colza, visant à enterrer les graines de légumineuses, pourra être envisagé avec l’outil équipant le semoir de type herse rotative,  vibroculteur ou semoir à dents.

Densité de semis 

- Pour le colza : les densités de semis à respecter sont strictement les mêmes que les références « colza seul », soit une densité entre 30 et 60 graines/m² selon les pertes estimées à la levée (objectif 20 à 45 plantes/m² de colza). Les surdensités peuvent être préjudiciables.

- Pour les légumineuses associées en mélange : voir le tableau ci-dessous.

- Pour une utilisation en espèces pures, il convient de relever quelque peu ces densités de semis, à 25kg/ha pour la lentille et le fenugrec, ou 35 kg/ha pour la gesse par exemple. Dans le Sud-ouest, les vesces sont à utiliser avec précaution, puisqu’en l’absence de gel marqué, ces espèces tardives pourront concurrencer le colza au printemps.

 Densités indicatives de légumineuses gélives utilisées en mélange

PMG indicatif

Objectif en plantes/m²

Densité de semis indicative

Lentille

25 g

30 à 40 plantes /m²

10 à 15 kg/ha

Fenugrec

25 g

30 à 40 plantes /m²

10 à 15 kg/ha

Gesse

180 g

5 à 10 plantes /m²

15 à 20 kg/ha

Vesce commune

50 g

10 à 15 plantes / m²

10 kg/ha

Vesce pourpre

50 g

10 à 15 plantes / m²

10 kg/ha

Féverole

300-650 g

12 à 15 plantes/m²

50 à 80 kg/ha

Trèfle d’Alexandrie

-

-

5 kg/ha

Les légumineuses pérennes : possible, mais pour d’autres bénéfices

Ayant un développement limité à l’automne, ces espèces (trèfle blanc ou le trèfle violet) apportent peu de bénéfices au colza ; on pourra donc leur associer des espèces annuelles.

En revanche leur intérêt réside dans le fait de se développer au printemps et d’occuper le sol après la récolte du colza pour apporter à la parcelle tous les bénéfices d’un couvert d’interculture. Ce développement doit justement être surveillé de près, afin d’éviter une concurrence trop forte avec la culture sur la 2ème partie de son cycle. Une intervention devra être notamment envisagée sur un trèfle vigoureux et développé avant la floraison du colza ( autour du 15 mars).

En Pratique : Tout comme les légumineuses gélives, les légumineuses pérennes sont semées de façon concomitante au colza (densité de semis : 5 kg/ha), le positionnement des graines devant rester très superficiel.

L’adaptation du désherbage est incontournable

Les programmes de désherbage classiques du colza sont généralement phytotoxiques sur légumineuses. Les produits de présemis (napropamide, triallate) sont déconseillés, et les applications de prélevées sont à éviter si possible, car elles sont moins sélectives que les applications de post-levée.

- Contre les graminées, le raisonnement est le même que pour le colza seul, à ceci-près que les rattrapages d’entrée ou sortie hiver seront réalisés avec un produit racinaire (Kerb Flo).
- Contre les dicotylédones, les doses et stades d’application des produits diffèrent d’un colza seul.

En Pratique : Privilégier des applications au stade rayonnant voire 2 à 4 feuilles du colza avec des produits type Butisan, Alabama, Novall. Fractionner en 2 passages si besoin. Les produits Callisto, Ielo (Yago, Biwix) et Lontrel sont non-sélectifs des légumineuses.

Sans oublier le rendez-vous du 15 mars, période à laquelle la décision de « calmer » le couvert doit être prise, si celui-ci présente un risque trop grand de concurrence pour le colza..

 

Pour en savoir plus :

Un document : point technique « Colza associé à un couvert de légumineuses gélives » . A commander ou télécharger en format PDF dans la rubrique colza associé 
http://www.terresinovia.fr/colza/conduites-particulieres/colza-as

 

Voir la vidéo « Colza associé à des légumineuses gélives ou pérennes » sur la chaine YouTube Terres Inovia ou en cliquant directement sur le lien suivant :  https://www.youtube.com/watch?v=OhzBtKN7v

Publications

Qualité des graines tournesol - récolte 2017

Qualité des graines tournesol - récolte 2017

2017 : la qualité est au rendez-vous

Fiche orobanche cumana

Fiche orobanche cumana

Savoir l’identifier pour protéger la culture et limiter son extension

Toutes les publications

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

Régulateur colza

Régulateur colza

Quel risque d'élongation sur votre colza ?

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Tous les outils

Formations

Fertilisation raisonnée colza

La fertilisation azotée du colza : impact sur la production, besoins de la plante, apports


Stratégie durable (Nouveauté)

Quelles stratégies de lutte durable contre les graminées dans les rotations ?


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut