TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Agenda

RTR Villers-les-Nancy - le 21 novembre 2018

21 novembre 2018

RTR Villers-les-Nancy - le 21 novembre 2018

Villers-les-Nancy - RTR Nord et Est Le 21 novembre 2018

Tous les événements

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Semis pois chiche 2019 : Respecter les contraintes techniques pour assurer la durabilité de la culture "

26 octobre 2018

Paris, le 26 octobre 2018 - Face à la forte croissance du marché, la culture du pois chiche connait (...)


Communiqué de presse : "Développer les légumineuses : un enjeu mondial pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement"

17 octobre 2018

Toulouse, le 17 octobre 2018 - Rendez-vous incontournable pour l'ensemble des acteurs de la filière,(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Sud

Conseil colza : puceron cendré

Vos contacts en Régions Sud

A.Micheneau (Aquitaine, Gers, Hautes-Pyrénées)

C.Martin-Monjaret (Midi-Pyrénées, Aude-Ouest)

G.Beugniet (L.Roussillon, PACA)

A.Micheneau (Auvergne, Rhône-Alpes)

9/11/2018

Depuis quelques jours, des situations marquées par une forte pression de pucerons cendrés sont signalées dans plusieurs secteurs en Auvergne (l'Allier notamment où la présence de pucerons verts est également observée), Rhône-Alpes et dans une moindre mesure dans quelques secteurs du Sud-Ouest (32, 82).
Face à la nuisibilité potentielle de ce ravageur à l’automne, un tour de plaine s’impose.

Les conditions climatiques douces sont propices au maintien et à l'installation de colonies, il convient donc d'être réactif pour les colzas qui pourraient être en danger. 

Observer et évaluer le niveau de pression du puceron cendré

Les pucerons cendrés se concentrent souvent par foyers dans la parcelle. Une observation méticuleuse devra être réalisée (bords et centre de la parcelle). Attention, les colonies peuvent se situer sous les feuilles (voir photos en bas de page).

Faut-il intervenir ?

Il n’existe pas de seuil d’intervention pour le puceron cendré à l’automne.

Lorsque le ravageur est observé ponctuellement dans la parcelle (cas général) : le traitement n’est pas nécessaire

Il faudra redoubler de surveillance au printemps, car les adultes installés cet automne sont les parents d’une nouvelle génération qui ne manquera pas d’éclore en fin d’hiver.

Le traitement sera opportun dans les situations où la pression est importante et la culture en danger

- plusieurs foyers détectés sur la parcelle,
- nombreuses plantes avec amas de pucerons au cœur de la plante,
- feuilles crispées, violacées (voir photos)
- perte de pieds

Avec quel produit ?

Le puceron cendré ne présente pas à ce jour de résistance et il est sensible aux pyréthrinoïde et pirimicarbe. 

Dans les situations les plus infestées et sur les gros colzas l'efficacité des pyréthrinoides est aléatoire.  En effet les pucerons qui peuvent être cachés dans le cœur de la plante, sont à l'abris et ne sont donc pas touchés par la pulvérisation.

Dans ces situations, préférer l'utilisation de KARATE K (associant pirimicarbe+pyréthrinoide) qui sera d’autant plus efficace que les conditions sont douces.

Lorsque les pucerons cendrés sont situés sur une zone bien définie de la parcelle, un traitement localisé sur cette partie sera pertinent.

Produits autorisés sur pucerons cendrés d'automne

Spécialité commerciale

Famille

Nombre maximum d’applications par an

Délai Avant Récolte

Dose conseillée pour usage puceron d’automne

DUCAT, etc.

pyréthrinoïdes

4 (2 maximum à l’automne)

30 jours

0,3 l/ha

DECIS EXPERT, etc.

pyréthrinoïdes

4

45 jours

0,063 l /ha

DECIS PROTECH, etc.

pyréthrinoïdes

4

45 jours

0,420 l /ha

KARATE ZEON, etc.

pyréthrinoïdes

3

35 jours

0,075 l/ha

MAVRIK FLO, etc.

pyréthrinoïdes

2

28 jours

0,2 l/ha

KARATE K, etc.

Carbamates + pyréthrinoïdes

3

28 jours

1,25 l/ha


Cas particulier : dans les situations où une protection visant le charançon du bourgeon terminal avec un produit de type pyréthrinoide associée ( exemple DASKOR 440) a été faite depuis peu ou est prévue prochainement, il est recommandé de suivre l'évolution de la pression pucerons, avant de réintervenir spécifiquement sur le puceron cendré avec l’un des produits mentionné dans le tableau ci-dessus.

qqq

(2) Pucerons cendrés au cœur de la
plante, attaque grave mettant en
péril la plante colonisée

(3) Plantes gravement colonisées 
par les pucerons cendrés.

(photos Terres Inovia)

 

Publications

Qualité des graines tournesol - récolte 2017

Qualité des graines tournesol - récolte 2017

2017 : la qualité est au rendez-vous

Fiche orobanche cumana

Fiche orobanche cumana

Savoir l’identifier pour protéger la culture et limiter son extension

Toutes les publications

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

Régulateur colza

Régulateur colza

Quel risque d'élongation sur votre colza ?

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Tous les outils

Formations

Colza en production de semences

La conduite du colza en production de semences


Orobanche colza, chanvre et tournesol

Faire face à l'orobanche du colza, du chanvre et du tournesol


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut