TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Développer les légumineuses : un enjeu mondial pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement"

17 octobre 2018

Toulouse, le 17 octobre 2018 - Rendez-vous incontournable pour l'ensemble des acteurs de la filière,(...)


Communiqué de presse : "Colza non levé ou irrégulier : ne pas se précipiter pour le remplacer !"

28 septembre 2018

Paris, le 27 septembre 2018 – Avec des conditions climatiques difficiles liées à une période de séch(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Sud

Conseil colza "Grosse altise"- Sud-Ouest-Sud-Est-Auvergne-Rhône-Alpes

Vos contacts en Régions Sud

A.Micheneau (Aquitaine,Gers, Hautes-Pyrénées)

C.Martin-Monjaret (Midi-Pyrénées, Aude-Ouest)

G.Beugniet (L.Roussillon, PACA)

4/10/2017

Le réseau du BSV, ancienne Aquitaine et Ouest Occitanie, ne signale pas à ce jour, de captures significatives de grosses altises adultes. Toutefois, la variation sensible des températures et l’alternance de températures fraîches puis tempérées devraient déclencher les premiers vols dans les prochains jours.

Sur les secteurs Auvergne et Rhône-Alpes, la présence de la grosse altise est confirmée, par des captures significatives dans les parcelles du réseau d'observation.

Consulter les derniers Bulletins de Santé du Végétal

Observation à la parcelle conseillée et réactivité de rigueur

Conséquence des conditions météo particulièrement sèches depuis plusieurs semaines les colzas sont pour la plupart dans un contexte difficile :
- colza en cours de levée ou à moins de 4 feuilles
- stades hétérogènes au sein d'une même parcelle (levées échelonnées, resemis..)
- croissance au ralenti

L'arrivée des altises est donc à surveiller de très près. C’est en effet l’observation très régulière, à la parcelle, de l’état du colza qui guide le raisonnement. Rappelons que le piégeage de l’altise, permet seulement d’identifier l’arrivée de l’insecte sur la parcelle et donc le début de la période de risque. Il ne permet pas d’évaluer le niveau de risque.

La nuisibilité augmente d’autant plus que le rapport de force « vigueur du colza / prélèvements foliaires » est défavorable à la culture. Plus les dégâts arrivent tôt (sur cotylédon notamment), plus les préjudices s’accroissent.

Démarche à suivre pour raisonner la protection de la culture 

A quel stade est mon colza ? Les plantes avec des morsures sont-elles fréquentes ?

La culture de colza est sensible aux attaque d’adultes de grosses altises, de la levée, jusqu’à 3 feuilles inclus. A partir de 4 feuilles, la plante entre en phase de croissance active et peut supporter sans risque quelques morsures.

1 . Pour les colzas à plus de 3 feuilles

Toute intervention insecticide visant les altises au-delà de 3 feuilles, s’avère inutile. A partir de ce stade, le colza supporte généralement les morsures d’altises.

2. Si le colza n’a pas atteint 4 feuilles : visiter régulièrement la parcelle et observez la présence éventuelle de morsures sur les feuilles. 

Seuil d'alerte : pour ces colzas encore en phase de sensibilité on considère qu'il y a un risque pour la parcelle lorsque 8 plantes/10 présentent des morsures.
Pour des levées très tardives (à partir du 1er octobre), le seuil est abaissé à 3 plantes /10. C’est uniquement ce seuil qui pilote la décision de traiter.

Prendre en compte vigueur et intensité des morsures : dans un contexte peu poussant comme cette année, la vitesse d’accumulation des dégâts et la vitesse de croissance de la culture sont les critères à prendre en considération, quasiment au jour le jour pour bien appréhender le risque.

Video (2mn) Les experts reviennent en vidéo sur les règles de décision dans la gestion de la grosse altise du colza.

La nuisibilité augmente d’autant plus que le rapport de force « vigueur du colza / prélèvements foliaires » est défavorable à la culture. Plus les dégâts arrivent tôt (sur cotylédon notamment), plus les préjudices s’accroissent.

Moins de 25 % de la surface foliaire détruite

Plus de 25 % de la surface foliaire détruite

Evitez les traitements inconsidérés 

Dans un contexte de résistance des altises d’hiver aux pyréthrinoïdes, la lutte insecticide contre les altises ne doit s’envisager que :

- si la survie de la culture est incontestablement menacée, du stade cotylédons jusqu’à 3 feuilles étalées du colza ;

- à partir d’un raisonnement à la parcelle (observation minutieuse de l’évolution des dégâts) ;

- si les insectes sont suffisamment actifs et nombreux (rappel : insecte à activité nocturne) ;

- si la culture pousse moins vite qu’elle n’est dévorée ;

- en respectant les précautions et règles d’usage des insecticides (volume d’eau…).

Quel(s) produit(s) en cas de besoin  ?

Si une intervention s’avérait nécessaire contre les adultes :

Privilégier le phosmet (BORAVI WG 1.0 kg/ha (à incorporer dans une eau acide )(*).

Si le phosmet n’est pas disponible, utiliser DASKOR 440® (association chlorpyriphosméthyl et cypermethrine – une application par an) pour réduire la pression de sélection sur les pyréthrinoïdes.

Les pyréthrinoides peuvent légalement être utilisées, mais leur efficacité est la plupart du temps réduite voire nulle suite à l’apparition de phénomènes de résistance chez les adultes de la grosse altise.

A savoir : L'altise d’hiver est active la nuit, c’est pourquoi l’application en soirée est à privilégier avec un volume de bouillie d’au moins 150 à 200 l/ha. L’insecticide appliqué contre l’adulte n’a aucun impact sur les infestations larvaires ultérieures. En cas de dégâts non préjudiciable pour le colza, il est donc inutile de traiter par anticipation.

(*) Boravi WG doit être utilisé à la dose de 1kg/ha avec une eau dont le pH a été préalablement ramené à une valeur de l’ordre de 5,5 par addition d’un acidifiant. Sans acidification, l’efficacité du traitement sera réduite car la substance active se dégrade en milieu non acide (source GOWAN). L'utilisation de Neutral Optimal est recommandée par la firme.


Pour en savoir plus :

 Conseil stratégique de protection du colza à l’automne 2018 contre les insectes 

 Etat des lieux des résistances - septembre 2017

Pour en savoir plus : rubrique colza / ravageurs d'automne/traitements et précautions

Petites altises et grosses altises : des ravageurs à ne pas confondre

Les altises sont des coléoptères qui ont la particularité, du fait de leurs puissantes et imposantes pattes arrières, de faire de grands sauts. On les dénomme parfois "puces de terre". Le risque est semblable pour les 2 types d'altises au stade adultes : une ablation par morsures des surfaces cotylédonaires et foliaires dont l'accumulation peut nuire au développement normal des plantules.

Grosse altise ou altise d'hiver

La grosse altise adulte mesure de 3 à 5 mm et peut se confondre avec les petites altises qui sont de taille moindre (2 à 2.5 mm). La grosse altise colonise les colzas lors de sa sortie de diapause estivale. Les dégâts d'adultes se présentent sous forme de morsures identiques à celles causées par les petites altises. Les larves minent les pétioles et, dans les cas les plus graves, le coeur de la plante détruisant ainsi le bourgeon terminal.

 

Petites altises ou altises des crucifères

Plusieurs espèces de petites altises (qui sont parfois bicolores avec des bandes jaunes sur les élytres) qui ne sont pas strictement inféodées au colza, peuvent se porter sur les jeunes plantules à la levée, en quête de nourriture, avec une répartition souvent très hétérogène au niveau des parcelles, privilégiant les bordures.
A noter que le retournement de repousses dans l'environnement proche des nouvelles parcelles et concomitant avec la levée est un facteur de risque par déplacement des insectes présents et il est donc à éviter
.

Publications

Qualité des graines tournesol - récolte 2017

Qualité des graines tournesol - récolte 2017

2017 : la qualité est au rendez-vous

Fiche orobanche cumana

Fiche orobanche cumana

Savoir l’identifier pour protéger la culture et limiter son extension

Toutes les publications

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

Régulateur colza

Régulateur colza

Quel risque d'élongation sur votre colza ?

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Tous les outils

Formations

Semis direct (Nouveauté)

Semis direct sous couvert permanent


Prot. intégrée : insectes

Comment gérer les insectes du colza en respectant la faune auxiliaire ?


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut