TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Actualités / Presse

Cultures oléo-protéagineuses : le gel aura un impact limité si la pluie revient

25 avril 2017

Communiqué de presse concernant l'impact du gel sur les cultures oléo-protéagineuses

 

CP - "Cultu(...)


Dossier de presse présentation des Culturales 2017

20 avril 2017

Dossier de presse proposé lors de la conférence de presse du 12 avril concernant le lancement des Cu(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Sud

Point colza : pluies salvatrices pour la phase de remplissage

Vos contacts en Régions Sud

J.Raimbault (Aquitaine, Gers, Hautes-Pyrénées)

C.Martin-Monjaret (Midi-Pyrénées, Aude-Ouest)

G.Beugniet (L.Roussillon, PACA)

A.Micheneau (Auvergne, Rhône-Alpes)

18/05/2017

Aquitaine - Midi-Pyrénées : les dégâts liés aux épisodes gélifs d’avril devraient être limités

La floraison des colzas est maintenant terminée et les conditions météo actuelles sont particulièrement favorables au remplissage des graines. 

Après un mois d’avril marqué par de fortes amplitudes thermiques et l’absence quasi généralisée de pluies, le mois de mai a été salvateur.  Les pluies régulières et la hausse des températures ont permis aux mécanismes de compensation du colza d’être activés. Ainsi  de nombreuses ramifications secondaires et tertiaires portent déjà de petites siliques fertiles, dont le remplissage comblera dans une majorité de situations les défauts de fertilité observés sur la hampe principale.

Globalement les dégâts liés aux épisodes gélifs d’avril devraient être limités comparés à d’autres cultures comme les pois.

Bon état sanitaire général : oïdium et sclérotinia les maladies traditionnellement présentes sont cette année particulièrement discrètes.

Ravageurs de printemps : faible pression globalement
Les pucerons cendrés sont toujours présents dans les parcelles mais à un niveau de pression faible. Dans la plupart des situations il n’a pas été nécessaire d’intervenir.  Actuellement, on observe des dégâts de cécidomyies consécutifs aux attaques de charançon des siliques, principalement sur les bordures de parcelles.  
A noter pour rappel, que la pression méligèthes a été particulièrement forte dans certains secteurs et a donc accentué le phénomène d’avortement des boutons floraux causés par  le manque d’eau et les températures gélives du mois d’avril.

Languedoc-Roussillon - PACA : de belles parcelles dans l'ensemble

Dans ce secteur traditionnellement marqué par la sècheresse, la campagne colza 2016-2017 fait exception avec des pluies régulières depuis l'hiver. Ainsi les colzas sont dans l’ensemble bien développés et les derniers épisodes pluvieux favorisent la phase de remplissage des siliques.

Sur les zones les plus froides, des dégâts de gel sur siliques ont été observés suite aux baisses de températures courant avril  en vallée de la Durance et sur le plateau de Valensole (- 5°C à -7°C durant quelques jours). Les pertes de rendements sont prévisibles mais restent difficiles à évaluer (entre 10 et 30% suivant les parcelles).

Cette vague de froid a également touché les colzas en floraison dans le secteur d'Aix en Provence : des avortements de fleurs ont été ponctuellement observés.

Etat sanitaire globalement bon. La pression oïdium est relativement faible sur l'ensemble du territoire excepté sur le pourtour méditerranéen où les symptômes sont très présents sur les parcelles non traitées. Dans ces situations, 20% des surfaces de ce secteur, les conséquences sur le résultat final sont à prévoir.
Le contexte météo du printemps avec des températures fraiches et des pluies régulières a été défavorable au développement de l'oïdium, maladie fréquente et régulièrement très nuisible dans le Sud-Est.
Ravageurs du printemps (charançon des siliques/cécidomiyes et pucerons cendrés) très peu présents  

Auvergne : reprise de la floraison – Rhône-Alpes : fin de la floraison

En Rhône-Alpes la floraison est terminée sur la quasi-totalité des parcelles.
La situation sanitaire est globalement bonne. Il est possible d’observer localement quelques dégâts de charançon des siliques/cécidomyies mais ne portant pas atteinte au potentiel de rendement.
Quelques colonies de pucerons cendrés sont également observées. Les températures élevées du mois d’avril ont pu favoriser un développement précoce des colonies mais la pression reste contenue à ce jour.
L’oïdium est signalé localement, en faible proportion.

En Auvergne, la floraison se termine. Certaines parcelles, notamment dans l’Allier ont été victimes du gel et repartent en floraison.

Le risque sclérotinia va s’accroitre du fait de la durée de la floraison avec cette nouvelle vague de fleurs pour compenser les manques, de l’augmentation des températures et de l’humidité qui colle les pétales aux feuilles. La question d’une nouvelle intervention fongicide peut alors se poser.

voir conseil Zone Nord-Est du 12 mai.

Publications

Qualité des graines de colza récolte 2016

Qualité des graines de colza récolte 2016

Une teneur en huile préservée au Sud.

ARVALIS & Terres Inovia infos 2017

Janvier 2017 : "Interventions de printemps : renforcer la résistance aux aléas"

Toutes les publications

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Yara ImageIT

Yara ImageIT

Application mobile - Calcul de biomasse colza par prise de photo

Tous les outils

Formations

Méthanisation agricole (Nouveauté)

La méthanisation agricole : rentabilité des installations et valorisation des substrats agricoles


Accidents climat. colza

Reconnaissance et analyse des accidents liés à des événements climatiques sur la culture du colza


Toutes les formations