TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Agenda

Visite plate forme désherbage colza - Poiseul la Ville (21)

28 février 2018

Visite plate forme désherbage colza - Poiseul la Ville (21)

La maîtrise des géranium, du gaillet, des ombellifères et des graminées est une problématique importante dans la conduite du colza. En complément des leviers agronomiques, de nouveaux herbicides font leur apparition.

Tous les événements

Enquête tournesol 2018

Conseil variétal Tournesol 2018 :

votre avis nous intéresse !

Participer

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Les huiles et protéines végétales : des piliers pour bâtir un nouveau modèle alimentaire"

12 février 2018

Paris, le 9 février 2018 – Après une fin d’année 2017 caractérisée par l’enjeu de l’efficacité et de(...)


PROMOSOL : appel à projets 2018

26 janvier 2018

Le dispositif se traduit par l’identification de priorités de recherche, le financement de programme(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Sud

Point colza : des colzas vigoureux à plus de 6 feuilles

Vos contacts en Régions Sud

J.Raimbault (Aquitaine, Gers, Hautes-Pyrénées)

C.Martin-Monjaret (Midi-Pyrénées, Aude-Ouest)

G.Beugniet (L.Roussillon, PACA)

A.Micheneau (Auvergne, Rhône-Alpes)

12/09/2017

Les colzas profitent pleinement du climat poussant et sont pour la plupart dans une phase de croissance active très favorable à l'acquisition d'un poids de matière verte automnal élevé. Ainsi les derniers semis (ou re-semis) peuvent espérer atteindre un niveau de biomasse suffisant avant les premiers froids. 

Des colzas souvent à plus de 6 feuilles

Les colzas ont dans l’ensemble dépassé le stade de sensibilité aux attaques des grosses altises, au moment ou les vols s'intensifient. Ils ont pu ainsi éviter, pour la plupart un traitement insecticide!
Par contre, la surveillance est d’actualité pour les quelques parcelles tardives à moins de 3 feuilles. Dans ces situations, les dégâts pourraient être très préjudiciables dans un contexte où le niveau de risque vis-à-vis des attaques de grosses altises est élevé. 

Régions Aquitaine et Midi-Pyrénées 

80 % des parcelles ont dépassé le stade 4 feuilles (B4) et se répartissent de façon équilibrée entre les stades 5 et 8 feuilles. Quelques situations très avancées atteignent le stade 10 feuilles. Les cultures sont dans l’ensemble vigoureuses et bien implantées.  Seuls certains secteurs (exemple du centre de l’Aude) marqués  par un fort déficit pluviométrique connaissent des croissances plus irrégulières.

Régions Languedoc-Roussillon et PACA, les stades de développement sont .hétérogènes et reflètent des semis retardés par le manque de précipitations. 

Régions Auvergne et Rhône-Alpes : Côté Auvergnat, les parcelles de colza sont maintenant presque toutes entrées en phase de croissance active. Les colzas sont entre les stades 5 et 7 feuilles, avec localement quelques hétérogénéités intra-parcellaires. Dans l'ensemble, les colzas ont globalement pu esquiver les attaques de grosses altises adultes.
Côté Rhônalpin, on note de fortes hétérogénéités inter et intra-parcellaires. Si plus de la moitié des parcelles, semées fin-aout/début septembre, sont à des stades plus avancés (jusqu-à 8-10 feuilles), 25% des parcelles semées tardivement n’ont pas encore atteint 4 feuilles.

Beau colza ne rime pas toujours avec risque d’élongation

Si quelques rares situations peuvent être concernées par le phénomène d'élongation, il est conseillé d’être très réservé sur l’application d’un régulateur. Un régulateur est en effet rarement justifié et peut avoir un effet négatif lorsqu’il n’est pas nécessaire.
myPIC évaluer le risque d'élongation (11/10)

Désherbage : raisonner les interventions de postlevée

Dans l’ensemble le niveau d’enherbement des parcelles de colza reste limité. Certaines parcelles sont néanmoins concernées par des  adventices qui pourraient être concurrentielles : repousses de céréales, dicotylédones telles que : ravenelle, géranium voire érodium. On observe également des levées importantes de flores estivales comme le chénopode, qui devrait se réguler naturellement avec les températures hivernales. Ces situations sont dans certains cas, la conséquence d’un manque d’efficacité des applications de pré-semis ou pré-levée, liée à des conditions d’application parfois rendues difficiles par le manque de pluies.

Voir conseil désherbage de postlevée 12/10

Les conditions météo actuelles sont particulièrement propices pour réaliser un binage. Cette technique offre une bonne efficacité sur géraniums, sanve, matricaire et gaillet. 
Rubrique colza- désherbage mécanique

Ravageurs : source BSV 11 & 12 octobre 2017 

La surveillance des parcelles de colza doit maintenant se porter sur le charançon du bourgeon terminal : à suivre dans votre prochain BSV.

Aquitaine - Midi-Pyrénées

Altise d’hiver (grosse altise) : Risque fort. L’activité des grosses altises reste intense et les conditions climatiques leur sont propices.
Charançon du bourgeon terminal : L’observation des cuvettes en végétation est, dès à présent, primordiale.

Auvergne : Fin de risque pour les adultes de grosses altises et limaces compte-tenu du niveau de développement  du colza. Attention toutefois aux parcelles peu développées ou hétérogènes, notamment dans le bocage bourbonnais.

Le risque vis-à-vis du puceron vert touche également à sa fin, mais quelques parcelles ont présentées des pressions parfois importantes : rester vigilant sur les parcelles qui n’ont pas encore dépassé 6 feuilles.

Désormais la surveillance doit s’axer sur le charançon du bourgeon terminal, qui a été capturé de façon significative sur quelques parcelles. Les larves d’altises seront également à surveiller.

Rhône-Alpes : La forte hétérogénéité des stades nécessite d’être vigilant sur plusieurs points. En effet près d’1/4 des parcelles restent sensibles aux morsures d’altises, toujours capturées dans les cuvettes. Sur certaines parcelles, des pressions importantes de pucerons ont pu être enregistrées. Ces situations sont restées très localisées, mais indiquent que la surveillance des parcelles encore en phase de risque est incontournable.

Charançon du bourgeon terminal : aucune capture à ce jour, mais cela pourrait se produire très prochainement. La surveillance et l’observation des cuvettes est donc indispensable.

Publications

Les 4 points clés de la réussite du colza d'hiver bio

Les 4 points clés de la réussite du colza d'hiver bio

En partenariat avec les chambres d'agriculture et l'institut technique de l'agriculture biologique (ITAB).

Qualité des tourteaux de tournesol 2016

Qualité des tourteaux de tournesol 2016

La qualité des tourteaux de tournesol pour l’année 2016 est proche de celle observée les années précédentes.

Toutes les publications

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Yara ImageIT

Yara ImageIT

Application mobile - Calcul de biomasse colza par prise de photo

Tous les outils

Formations

Colza en production de semences

La conduite du colza en production de semences


Principaux auxiliaires

Les principaux auxiliaires en grandes cultures : écologie et reconnaissance


Toutes les formations