TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Actualités / Presse

Cultures oléo-protéagineuses : le gel aura un impact limité si la pluie revient

25 avril 2017

Communiqué de presse concernant l'impact du gel sur les cultures oléo-protéagineuses

 

CP - "Cultu(...)


Dossier de presse présentation des Culturales 2017

20 avril 2017

Dossier de presse proposé lors de la conférence de presse du 12 avril concernant le lancement des Cu(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Sud

Point colza : c'est la pleine floraison

Vos contacts en Régions Sud

J.Raimbault (Aquitaine, Gers, Hautes-Pyrénées)

C.Martin-Monjaret (Midi-Pyrénées, Aude-Ouest)

G.Beugniet (L.Roussillon, PACA)

A.Micheneau (Auvergne, Rhône-Alpes)

11/04/2017

La floraison des colzas est maintenant bien engagée et plus ou moins avancée selon les secteurs. La majorité des parcelles atteignent le stade G2  (BBCH71 : les 10 premières siliques ont une longueur comprise entre 2 et 4 cm) et pour les plus avancées les premières siliques bosselées sont visibles (stade G4); quelques secteurs les plus au nord, l'Allier notamment, sont en début floraison.
Les parcelles sont belles dans l’ensemble et les hétérogénéités bien identifiées lors de la phase végétative, sont maintenant moins visibles.

Sècheresse marquée en vallée du Rhône et en région Rhône-Alpes

Les conditions particulièrement sèchent depuis le début de l’année (voir carte ci-contre) se poursuivent, et ont retardé l’entrée en floraison sur certains sols très superficiels, notamment dans la Drôme ou dans le Rhône.
Dans ces situations, le recours à une irrigation lorsqu’elle est possible pourra s’avérer opportun. En Auvergne, le stress hydrique a été moins marqué à l’exception du nord de l’Allier.

Dans le Sud-Ouest, quelques précipitations printanières ont arrosé les cultures mais si de nouvelles pluies significatives ne tombaient pas dans les jours qui viennent, le même constat pourrait être partagé dans la plupart des secteurs du Sud-Ouest dans les sables, les boulbènes légères et les argilo-calcaires superficiels. dans ces situations, l’irrigation pourrait y être envisagée.

En Languedoc Roussillon, contrairement aux années antérieures plusieurs épisodes pluvieux se sont succédé depuis janvier et les réserves en eau sont satisfaisantes ! 
voir conseil colza du 11 avril

Ravageurs et maladies

Pucerons cendrés et charançons des siliques sont à ce stade de la campagne les ravageurs à surveiller.

Actuellement ces ravageurs ne sont repérés que de manière très marginale.

Oïdium-sclérotinia

La protection fongicide sclérotinia-oïdium peut encore être d’actualité selon les situations en fonction du niveau de risque (suivre le BSV) et du stade de développement des colzas : le stade G1 est le stade d’intervention optimal, au-delà la protection n’est plus satisfaisante. 
Quelques premiers symptômes d'oïdium ont été signalés dans le secteur de Béziers.
Voir conseil oïdium (cultiver du colza / maladies/oïdium/lutte)

Hernie du choux en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Plusieurs parcelles de colza font état depuis l’automne, de présence de la hernie du chou, notamment dans l’Allier, l’Ain ou encore l’Isère. Il est conseillé de faire le tour de ses parcelles pour faire un diagnostic afin de prévenir les risques. (voir conseil colza du 11 avril)

Charançons de la tige et méligèthes : une pression bien maîtrisée

Dans l’ensemble, les interventions insecticides contre le charançon de la tige ont été bien ciblées, notamment en Rhône-Alpes où le vol du charançon de la tige a été groupé. A ce jour, les remontées faisant état de dégâts importants sont rares, même si localement des retours de charançons sur quelques parcelles ont pu avoir lieu.

Le risque vis-à-vis des méligèthes est terminé ou en phase de se terminer. La pression exercée par ce ravageur a été modérée et les interventions insecticides ont été limitées. On soulignera notamment l’impact positif des semis en mélange avec une variété précoce, fréquents cette année.  Selon les secteurs et les conditions météo plus ou moins poussantes, le colza a été plus ou moins   bien supporté la présence des méligèthes, compte tenu de la durée variable de la période de risque.

Voir aussi

Colza- insectes du printemps- charançon des siliques et cécidomyies    l'outil " Expert" 


Publications

Qualité des graines de colza récolte 2016

Qualité des graines de colza récolte 2016

Une teneur en huile préservée au Sud.

ARVALIS & Terres Inovia infos 2017

Janvier 2017 : "Interventions de printemps : renforcer la résistance aux aléas"

Toutes les publications

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Yara ImageIT

Yara ImageIT

Application mobile - Calcul de biomasse colza par prise de photo

Tous les outils

Formations

Fertilisation raisonnée colza

La fertilisation azotée du colza : impact sur la production, besoins de la plante, apports


Cultivating rape

Successful rapeseed cultivation


Toutes les formations