TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Actualités / Presse

Dossier de presse "Aux Culturales® les agriculteurs préparent l’agriculture du futur"

06 avril 2018

La 13ème édition des Culturales® se tient les 6 et 7 juin 2018 à L’Isle-Jourdain dans le Gers, aux p(...)


Communiqué de presse : "Signature d’une convention de partenariat entre ARVALIS – Institut du végétal, Terres Inovia, ITB et ACTA pour le développement de l’outil d’évaluation multicritère SYSTERRE®"

23 mars 2018

Les directeurs d’ARVALIS – Institut du végétal, de Terres Inovia, de l’ITB et de l’ACTA ont signé un(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Sud

Conseils féverole d'hiver - Ascochytose-Botrytis - 14 avril

Vos contacts en région Sud-Ouest

 

J.Raimbault (Aquitaine, Gers, Hautes-Pyrénées)

C.Martin-Monjaret (Midi-Pyrénées, Aude-Ouest)

Symptômes de botrytis
Taches d'ascochytose sur feuille

14/04/2017

Symptômes très fréquents dans les parcelles

Les parcelles de féveroles sont majoritairement en floraison et selon les situations, la pression maladie Botrytis- Ascochytose peut s'avérer élevée.
Les bilans des observations réalisées dans le cadre du réseau BSV Midi-Pyrénées 2017 signalent une généralisation des symptômes sur le territoire. Le plus souvent ceux-ci ont atteint la partie haute des plantes; ce qui renforce le risque.
" Risque fort dans les parcelles non protégées": source BSV Midi-Pyrénées du 14/04

 

 

 

 

 

 

Conseil pratique

Bien identifier les symptômes pour choisir le produit le plus adapté.

Dès l’apparition des symptômes, l’observation de la progression des maladies dans le couvert est capital pour mettre en place la stratégie fongicide la plus efficace et la moins onéreuse.

En contexte règlementaire contraint (1), la stratégie de traitement à envisager doit pouvoir contenir la maladie durant toute la phase de floraison, en intégrant la rouille en 2ème partie de floraison. Rappelons que les traitements fongicides disponibles agissent en préventif sur feuilles saines et non pas en curatif sur feuilles attaquées.


Des exemples de stratégies répondant à cet objectif sont présentées ci-dessous .

Exemples de stratégies fongicide féverole d'hiver : tableau complet -7/03/2016

 

De récents essais réalisés par Terres Inovia dans le Sud de la France tendent à montrer que 2 traitements successifs Chlorothalonil/ Azoxystrine (ex : Banko 500 1L/ha et Amistar 0,5 L/ha) à 15 jours d’écart en fonction de l’évolution des symptômes, présentent le meilleur rapport cout/bénéfice pour gérer botrytis et ascochytose.

 

Produits fongicides  

Depuis la simplification du catalogue des usages les produits pois peuvent être utilisés sur féverole, par contre, peu de produits sont pour l’instant reconnus sur féverole par les firmes. 

Les produits à base de pyriméthanil (Walabi, Scala) sont particulièrement efficaces sur botrytis (pois et fèverole), mais ils sont chers et peu distribués.

Les produits les plus couramment utilisés sont à base d’azoxystrobine et/ou chlorothalonil (Amistar, Amistar Opti, Banko 500…).
L’association des 2 permet de gérer le complexe ascochytose-botrytis ainsi que les premiers symptômes de rouille.

Les récentes ré-homologations de produits à base de chlorothalonil prennent en compte de façon plus restrictive la problématique de qualité des eaux souterraines.
Ces restrictions, consécutives à l’examen de chaque dossier de demandes d’AMM, sont propres à chaque produit ce qui se traduit par des restrictions parfois différentes d’un produit à l’autre.

(1) Modification réglementaire Chlorothalonil : voir note chlorothalonil - févr.2016
Les récentes ré-homologations de produits à base de chlorothalonil prennent en compte de façon plus restrictive la problématique de qualité des eaux souterraines. Ces restrictions, sont propres à chaque produit ce qui se traduit par des restrictions parfois différentes d’un produit à l’autre. 
La note Terres Inovia précise les conditions d'emploi et restrictions d'usage pour chaque produit.

Ne pas confondre les deux maladies

La confusion entre les deux maladies est fréquente en début d'attaque. Pour les distinguer à partir des feuilles, retenez :

Botrytis : Nombreuses petites taches brunes (2-3 mmm)  plus uniformes et dispersées sur la feuille qui finissent par provoquer des nécroses.

Ascochytose (ou Anthracnose) : pas plus de 2 taches sur une feuille. Au départ de couleur centrée, la tache s'élargit pour atteindre un diamètre supérieur à 3 mm. Les taches âgées sont de type « brûlure de cigarette » avec une plage blanche en son centre.

pour en savoir plus : Botrytis - Anthracnose

Publications

Qualité des graines pois récolte 2017

Qualité des graines pois récolte 2017

Les surfaces de pois en France se sont stabilisées en 2017 à 199 000 ha (201 000 ha en 2016) suite à la belle progression observée depuis 2014.

Toutes les publications

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

R-sim

R-sim

Pour gérer la résistance aux herbicides

Tous les outils

Formations

Inoculation légumineuses

Inoculation des légumineuses : des connaissances acquises à la pratique


Réussir sa conversion en bio

Les bases techniques et agronomiques pour réussir les grandes cultures en agriculture biologique


Toutes les formations