TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Enquête colza:

Renseignez votre biomasse sortie hiver !

Participer à l'enquête

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Développer les légumineuses en Occitanie : Co-construction d'une filière régionale pour un modèle agricole rentable, durable et responsable"

07 février 2019

Toulouse, le 7 février 2019 - Azuki, kabuli, fèves, pois, lentilles, etc., elles sont vertes, rouges(...)


Communiqué de presse : "Le guide de culture tournesol 2019 est disponible !"

29 janvier 2019

Paris, le 29 janvier 2019 - Terres Inovia publie son nouveau guide du culture tournesol. Outil préci(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Ouest

Conseil protéagineux de printemps - Insectes à surveiller dès le retour d'un temps plus sec

Agathe Penant - Référent Protéagineux Zone Ouest

Julien Charbonnaud (Centre-Val de Loire)

Jean Lieven (Normandie, Ile de France Ouest)

Elodie Tourton (Poitou-Charentes, Vendée, Limousin)

Nina Rabourdin (Bretagne, Pays de la Loire)  

    

Le 5 mars 2019

Les semis de printemps sont en cours ou déjà terminés dans certains secteurs. Une attention particulière doit être portée aux insectes de début de cycle – thrips et sitone.

Les parcelles de protéagineux de printemps ayant pu être semées sont en cours de levée dans la majorité des situations. Lors du retour d’un temps plus sec et doux, le thrips et le sitone seront à surveiller

             

Le thrips du lin et des céréales (Thrips angusticeps) - pois et lupin

L'adulte passe l'hiver en diapause dans le sol et entre en activité dès que les températures atteignent 7 à 8 °C. Les thrips s'installent sur les cotylédons des jeunes plantes, et piquent les organes végétaux pour se nourrir. Ces piqûres sont toxiques pour le pois qui initie de nombreuses ramifications mais reste chétif et petit. Pour le lupin, elles conduisent à stopper le développement de la plante.

    

Impact sur la culture : Le thrips, même en grand nombre, n’engendre de dégâts importants que si les cultures ont une levée lente, liée notamment à de mauvaises conditions climatiques, telles que des températures froides ou des excès d'eau. Dans ce cas, le rendement peut être affecté significativement.

          

Stade de sensibilité : La surveillance doit être réalisée de la levée jusqu'au stade 5-6 feuilles pour le pois et de la levée au stade fin de rosette pour le lupin.

Seuil de nuisibilité : Il est atteint lorsqu'on observe en moyenne un thrips par pied, et ce dès que 80 % des plantes sont levées. Plus la levée sera lente, plus les dégâts engendrés par les thrips seront importants et auront des conséquences sur le rendement.

  

  

  

  

Dégât de thrips sur lupin

   
Méthode d'observation et action : Vous pouvez utiliser la méthode du sac plastique : prélever une dizaine de plantes entières dans la parcelle au hasard, enlever la terre des racines, puis mettre les plantes dans le sac qui sera laissé quelques heures au soleil. Compter alors les insectes sur les parois du sac.
Si le seuil est atteint avant le stade 5 feuilles pour le pois ou fin de rosette pour le lupin, il est conseillé d'appliquer un insecticide autorisé pour l'usage.

  
Et sur la féverole ? Le thrips peut être présent sur féverole mais sa nuisibilité n'a jamais été mise en évidence.

  

Le sitone du pois, de la féverole et du lupin (Sitona lineatus)

L'adulte entre en activité lorsque les températures dépassent 12°C et par temps calme. Il envahit alors les parcelles en volant depuis une zone refuge et s'attaque aux jeunes cultures en consommant le bord des feuilles, provoquant des encoches semi-circulaires. Ces morsures sont sans grande incidence sur le rendement, les larves étant la principale source de nuisibilité.

Le sitone pond ses oeufs sur les feuilles ou les tiges entre mai et juillet. Les larves blanches à tête jaune et sans patte, d'environ 6 mm de long, s'enfoncent dans le sol et s'attaquent aux nodosités.

 
Impact sur la culture : La présence de larves de sitones dans le sol conduit à une perturbation de l'alimentation azotée. Dans les cas les plus extrêmes, ces attaques sont susceptibles de provoquer une chute de rendement ainsi qu'une baisse de la teneur en protéines. Mais la plupart du temps, ces pertes sont limitées. Les nodosités encore saines permettent d'assurer une nutrition azotée correcte de la plante.
 
Stade de sensibilité : La surveillance doit avoir lieu entre la levée et le stade 6 feuilles/fin de rosette.
 
Seuil de nuisibilité : Il est atteint sur pois lorsque l'on dénombre de 5 à 10 encoches au total sur les premières feuilles. Pour le lupin et la féverole, il est atteint lorsque toutes les feuilles portent au moins une encoche.
 

Action : Si le seuil de nuisibilité  est atteint avant le stade 6 feuilles, il est conseillé d'appliquer un insecticide autorisé pour l'usage. Le sitone arrive la plupart du temps après le thrips.

Accéder aux insecticides utilisables sur pois protéagineux

Accéder aux insecticides utilisables sur féverole

Accéder aux insecticides utilisables sur lupin

      

Echelle de notation des symptômes sur pois

Morsure de sitone sur féverole

Morsure de sitone sur pois

Dégâts de sitone sur les nodosités

Reconnaissance des thrips et sitones

Thrips

Sitone sur lupin

Sitone sur pois

Le thrips que l'on trouve sur pois et lupin est celui du lin et des céréales (thrips angusticeps). Ce sont des insectes allongés, de petites tailles (1 à 2 mm), noirs, pourvus de 4 ailes étroites et de pièces buccales piqueuses suceuses.

Le sitone (sitona lineatus) est un charançon mesurant 3 à 5 mm de long, de couleur gris-brun, qui se reconnait à ses élytres rayées et son rostre court.

Publications

Qualité des graines tournesol - récolte 2018

Qualité des graines tournesol - récolte 2018

La teneur en huile est de 43,9 %

Qualité des graines pois 2018

Qualité des graines pois 2018

La teneur en protéines moyenne des graines s’élève à 21,7 %

Toutes les publications

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

R-sim

R-sim

Pour gérer la résistance aux herbicides

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Cultures de protéagineux

Maîtriser les cultures de protéagineux (pois, féverole et lupin) pour des rotations performantes et durables


Méthodes de désherbage

Méthodes de désherbage durable des oléoprotéagineux


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut