TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Agenda

RTR Orléans - le 24 janvier 2019

24 janvier 2019

RTR Orléans - le 24 janvier 2019

Orléans - RTR Ouest Le 24 janvier 2019

Tous les événements

Enquête colza:

Renseignez votre biomasse entrée hiver !

Participer à l'enquête

Actualités / Presse

Communiqué de presse :"Listes recommandées pour le tournesol : Une démarche approuvée par les agriculteurs"

19 décembre 2018

Paris, le 19 décembre 2018 - Bilan positif pour les premières listes recommandées Terres Inovia : pl(...)


Communiqué de presse : "Semis pois chiche 2019 : Respecter les contraintes techniques pour assurer la durabilité de la culture "

26 octobre 2018

Paris, le 26 octobre 2018 - Face à la forte croissance du marché, la culture du pois chiche connait (...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Ouest

Point colza - La sécheresse pénalise certaines régions du centre-ouest

Julien Charbonnaud (Centre-Val de Loire)

Jean Lieven (Normandie, Ile de France Ouest)

Nina Rabourdin (Bretagne, Pays de la Loire) 

Elodie Tourton (Poitou-Charentes, Vendée, Limousin)

    

Le 18 septembre 2018

Une météo très sèche sur août jusqu'à ce jour

(cliquez sur les cartes pour les agrandir)

Cumul de pluies du

1er au 15 août 2018

Cumul de pluies du

16 au 31 août 2018

Cumul de pluies du

1er au 15 sept. 2018

        

Etat des lieux des colzas en zone Centre & Ouest

Régions Bretagne/Pays de la Loire

Les semis se terminent cette semaine sur l’ensemble du secteur. Malgré le sec et les réticences de nombreux agriculteurs, les semis n’ont pas été trop décalés sur septembre. Selon les secteurs, le mois d’août et ce début de mois de septembre sont très secs. Un possible retour de la pluie est annoncé cette semaine, 5 à 10 mm peuvent suffire si le frais a été conservé après le semis.
Les stades sont hétérogènes dans la plaine : de semis (ou encore graines dans le sac) à 3 feuilles voire au-delà pour des semis très précoces. 

En conséquence, le risque limace est pour l’instant faible. Mais la vigilance reste de mise. Des petites altises sont piégées et quelques dégâts sont signalés. Les adultes de tenthrèdes sont fréquemment piégés et les premiers dégâts de larves signalés également. Entre la levée et 6 feuilles, le risque est à prendre en compte en présence de larves dans les parcelles. Les larves sont très voraces et les dégâts peuvent être rapides en parcelle.

           

Régions Normandie / Ile-de-France

Colza à 4 feuilles au 7 sept. 2018 (Eure)

Les tous derniers semis se sont achevés près des côtes de la Manche la semaine dernière. Ailleurs, les stades se répartissent de « graines sèches » à 5-6 feuilles, la majorité des colzas ayant été semée avant fin août. Globalement, les semis antérieurs au 28 août présentent une levée correcte, à l’exception des situations de limons « battus » par la pluie (ouest Eure, Pays de Caux) et des secteurs très très peu arrosés (Sud Essonne, Perche, Vexin...). Les levées issues des semis de début septembre sont plus délicates, même si les séquences de matinée bruineuses ont pu donner un coup de pouce. Ces parcelles sont aujourd’hui au stade cotylédons - 2 feuilles au mieux. Le nord de la région (Nord 27, 76) a été davantage arrosé.  Les levées sont dans l'ensemble relativement satisfaisantes et moins problématiques qu'il y a 2 ans.

Les surfaces emblavées sont stables voire en léger retrait dans certains secteurs. Il faut désormais être vigilant vis-à-vis de la menace « altises » (et autres ravageurs défoliateurs). Rappelons les facteurs aggravant les risques pour le colza :
  - levée après le 10 sept ;
  - précédent blé  - pailles abondantes dans le lit de semences ;
  - sol argileux, structure grossière, motteuse ;
  - vigueur au démarrage ralentie par des phytotoxicités dues aux herbicides (clomazone, métazachlore...) ;
  - sols peu pourvus en phosphore, pH élevé. Dans ces situations, les colzas mettent généralement plus de temps à atteindre le stade 4 feuilles.
        

Région Centre-Val de Loire

Colza hétérogène, stade 3-4 feuilles

Semis mi-août (Eure-et-Loir)

A ce jour, les semis ont été réalisés pour 70 % des intentions. Les pluies ont été très variables sur le mois d'août (de quelques mm à plus de 40 mm) conduisant à une levée sur 50 % des parcelles semées.

Dans certains secteurs argileux du sud de la région, les levées ne dépassent pas 10 à 20 % ! Les pluies enregistrées sur le mois de juillet ont aussi un impact fort sur la réussite des levées par la présence d’humidité en profondeur.

Dans le cas de semis précoces avant le 10/08, qui ont bénéficié d’une dizaine de mm, les colzas sont à présent à plus de 6 feuilles et la question de l’utilisation de régulateur va se poser dans les prochains jours dans les situations à risques. Les pluies de fin août/début septembre, là aussi très locales, conduisent à des colzas entre 2 et 3 feuilles à ce jour.

L’activité des petites altises, très présentes sur certaines parcelles, ont pu nécessiter plusieurs interventions et dans certaines situations des resemis.
Dans de nombreuses parcelles, où cela est possible, l’irrigation est en cours. On observe parfois déjà plusieurs passages !

 

Régions Poitou-Charentes/Vendée/Limousin

Colza  ayant des difficultés de levée

du à la sécheresse - Virson (17)

Les intentions de semis sont en forte baisse sur la région (achat de semences de -25 à -45 %). Les pluies se sont faites très rares sur le mois d'août excepté quelques orages sur la fin du mois. Certains ont préféré faire un passage d'irrigation, lorsque cela était possible, pour assurer la levée. A l'heure actuelle, 70 % des surfaces sont semés. Les levées sont très hétérogènes suivant les zones.  Par ailleurs, les ravageurs à la levée sont présents notamment les petites altises, quelques larves tenthrèdes et des punaises dans certains secteurs. Les premiers stades sont donc à surveiller de près !
Compte-tenu de l'absence de pluies annoncée, un semis après mi-septembre devient un peu plus risqué.

      

La gestion du désherbage est à adapter

La situation des semis et levée est dans beaucoup de secteurs délicate. Dans ce cadre et pour éviter de freiner la levée et la croissance des colzas, il est préférable de ne pas réaliser de désherbage en prélevée pour limiter au maximum le stress des plantes.

Dans les autres situations où les agriculteurs ont réalisé les applications de présemis et prélevée, les herbicides risquent d'être mis en difficulté par les conditions sèches de ce début de campagne. Quelques solutions de rattrapage "à vue" pourront s'envisager plus tard dans le cycle.

La présence de repousses de céréales est très fréquemment observée et doit être examinée régulièrement. Intervenez avec diligence en adaptant la dose au stade des repousses. Dans les cas d'infestation forte, la concurrence peut être redoutable pour la culture. Etant donné l'été sec, les faux semis n'ont eu qu'une faible efficacité. Des infestations de vulpins sont rapportées dans des colzas semés tôt.

       

Grosses altises... bientôt

Encore un peu tôt. Le vol n’est pas encore déclenché. Les températures maximales restent estivales mais devraient baisser dans les prochains jours. Cette phase climatique annonçant le stimulus climatique qui déclenche un vol massif de grosses altises [chute des températures en dessous de 20°C puis une remontée des T°C au-dessus de ce seuil]. Etre vigilant à la prochaine remontée des températures fin septembre, surtout pour les colzas n'ayant pas atteint le stade 4 feuilles.  

Si cela n'est pas fait, installez vos cuvettes jaunes afin de détecter leur arrivée et suivez les BSV.

        

Que fait-on des semences certifiées en cas de non semis ?

S’il n’est pas possible de faire reprendre des sacs de semences non utilisés, veiller à les conserver à température fraiche (local type cave) pour un usage l'an prochain. On évitera surtout les lieux non isolés dans lesquels les températures peuvent remonter rapidement. En général, 90 % des lots de semences gardent au bout d’un an de bonnes facultés germinatives. 

  - les semences  pré-enrobées avec un microorganisme (Bacillus amyloliquefaciens) peuvent être utilisées l'an prochain mais il faut savoir que les bactéries présentes sur la semence ne devraient pas rester viables.

Vérifier la faculté germinative de vos graines semées

Les colzas sont semés depuis un moment et toujours pas de plantes levées du au manque d'eau. Vérifier la faculté germinative de vos graines semées (risque de graines « chauffées » ou de perte par prédation). Pour se faire, arroser généreusement plusieurs placettes d’1m² dans vos parcelles :
  - Si aucun colza ne lève : remplacement de la culture
  - Si les colzas lèvent avec une densité de 10-15 pieds/m² : tout n’est pas perdu. La survie de la parcelle dépendra du retour des pluies et de la date de levée.

 

 

Outils et services

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

Régulateur colza

Régulateur colza

Quel risque d'élongation sur votre colza ?

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Yara ImageIT

Yara ImageIT

Application mobile - Calcul de biomasse colza par prise de photo

Tous les outils

Formations

Fertilisation raisonnée colza

La fertilisation azotée du colza : impact sur la production, besoins de la plante, apports


Lutte contre les ravageurs

Lutter contre les insectes du colza en utilisant au mieux les outils disponibles


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut