TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Agenda

TERR'EAU BIO 2018

13 septembre 2018

TERR'EAU BIO 2018

Tous les événements

Enquête rendements protéagineux 2018 :

votre avis nous intéresse !

Participer

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Le soja s'implante en Ile-de-France : plus de 400 hectares cultivés !"

10 juillet 2018

Paris, le 10 juillet 2018 - Culture agroécologique qui mise sur la proximité, la durabilité et la co(...)


Communiqué de presse : "Le guide de culture colza 2018 est arrivé"

10 juillet 2018

Paris, le 9 juillet 2018 - Terres Inovia publie son nouveau guide de culture colza. Outil précieux p(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Ouest

Conseil Pois : Ascochytose, une maladie à surveiller en ce moment

Julien Charbonnaud (Centre-Val de Loire)

Jean Lieven (Normandie, Ile de France Ouest)

Nina Rabourdin (Bretagne, Pays de la Loire) 

Elodie Tourton (Poitou-Charentes, Vendée, Limousin)

Agathe Penant - Référent Protéagineux Zone Ouest

    

Le 6 avril 2018

Les premiers symptômes de maladie sont signalés dans les parcelles de pois d’hiver. Avec l’humidité actuelle,  l’évolution de la maladie doit être surveillée de près.

      

L’ascochytose, c’est quoi ?

L’ascochytose du pois, anciennement nommée anthracnose, est la maladie aérienne la plus préjudiciable au pois, en particulier au pois d’hiver. Elle apparait souvent en sortie d’hiver, sous forme de ponctuations brunes sur les plus vieilles feuilles et le long de la tige des pois. A la faveur d’un temps doux et humide, la maladie se développe du bas vers le haut de la plante, évoluant en nécroses irrégulières sur les feuilles, les tiges puis les gousses.

Ascochytose sur feuille

Ascochytose sur gousses

                

Evaluer la pression maladie de votre parcelle

Au vu du temps humide actuel, il est important d’observer dès aujourd’hui les parcelles de pois d’hiver.
Si des lésions brunes sont visibles sur le bas des tiges sur plus de la moitié des plantes, un premier traitement peut être envisagé.
Si aucun symptôme n’est visible, ou très peu de plantes contaminées, attendre avant d’intervenir. Le premier traitement étant dans tous les cas conseillé à début floraison (50% des plantes portent une fleur ouverte) – il permettra d’anticiper le risque ascochytose / botrytis du pois.

Raisonner par la suite la lutte fongicide en fonction du climat, le champignon ayant besoin d’humidité et de températures douces pour se développer.

Programmes fongicides conseillés par Terres Inovia

      

Rappel : utilisation du chlorothalonil

Les produits à base de chlorothalonil prennent en compte de façon plus restrictive la problématique de qualité des eaux souterraines.

Accéder à la réglementation vis-à-vis du chlorothalonil

Publications

Qualité des graines colza - récolte 2017

Qualité des graines colza - récolte 2017

Un retour à la normale pour la teneur en huile.

Toutes les publications

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

R-sim

R-sim

Pour gérer la résistance aux herbicides

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Culture du pois

Maîtriser la culture du pois (hiver & printemps)


Maladies pois et féverole

Diagnostiquer et gérer les maladies du pois et de la féverole


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut