TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Construisons ensemble un plan protéines efficace, ambitieux et vertueux"

17 septembre 2018

Paris, le 17 septembre 2018 - Premiers producteurs d'oléo-protéagineux en Europe, les agriculteurs f(...)


Communiqué de presse : "Protéagineux : des rendements stables malgré des conditions climatiques chaotiques "

04 septembre 2018

Paris, le 4 septembre 2018 - Avec des rendements moyens de 40 à 45 quintaux par hectare pour les pro(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Ouest

Conseil lupin - Désherber son lupin d'hiver est indispensable

Julien Charbonnaud (Centre-Val de Loire)

Jean Lieven (Normandie, Ile de France Ouest)

Nina Rabourdin (Bretagne, Pays de la Loire) 

Elodie Tourton (Poitou-Charentes, Vendée, Limousin)

Agathe Penant - Référent Protéagineux Zone Ouest

    

Le 04 septembre 2018

       

Le lupin est une culture sensible à l’enherbement. Cependant, plusieurs clés existent qui, seules ou combinées, peuvent vous permettre de maitriser un salissement faible à moyen.

Choisir sa parcelle

Le lupin est une plante peu couvrante en début et fin de cycle, sensible au salissement. Il est donc important de choisir une parcelle propre et exempte de vivaces. Evitez les parcelles à fort risque d'enherbement automnal et printanier.      

         

Préparer votre parcelle dès la récolte du précédent

Dès la récolte du précédent, envisagez de réaliser un ou des faux-semis afin de réduire le stock semencier. Rappuyez ensuite le sol avec un rouleau afin de conserver l’humidité.

          

Désherbage chimique

Peu de solutions chimiques sont homologuées sur lupin : une intervention en post-semis/prélevée reste indispensable.

            

Point réglementation : CENT7

Lors de sa ré-homologation au printemps 2017, l’herbicide CENT7 s’est vu retirer son AMM lupin.
Dans l’attente d'un renouvellement, la date de fin de commercialisation de CENT7 (date de fin de distribution) pour le lupin était fixée au 14 octobre 2017, la date de fin d’utilisation au 14 octobre 2018 (ne concerne que les fins d’utilisation des anciens bidons avec mention de l’AMM Lupin) .

Info complémentaire sur ce point réglementaire

                  

Le lupin est une culture peu concurrentielle : le désherbage en prélevée est donc indispensable. Si cela vous est possible, favorisez également les faux-semis avant l’implantation.

  

Spécialités commerciales

Substances actives

Dose

AMM

Nb max

d'appli-cations

Mention d'aver-tissement

Mentions de danger (règlement CPL)

DAR

Coût

(€/ha)

CENTIUM 36 CS

clomazone

360 g/l

0,3 l/ha

1

-

H413

-

35

PROWL 400 / BAROUND SC

pendiméthaline

400 g/l

3 l/ha

-

Attention

H400-H410 (H400-H401-H410 = Baroud)

63 j

36

AGIL / CLAXON

propaquizafop

100 g/l

1,2 l/ha (annuelles) ; 2 l/ha (vivaces)

1

Danger

H304-H319-H411

45 j

45 à 76

KERB FLO

propyzamide 400 g/l

1,875 l/ha

1

Attention

H351-H410

BBCH 14

40

 

         

Niveau d'efficacité selon les flores

Programme

Efficacité satisfaisante

Points faibles

CENTIUM 36 SC 0,3 l/ha

Ethuse, ammi-majus, gaillet, stellaire, renouée des oiseaux   

. Insuffisant sur matricaire, fumeterre, renouée liseron, crucifères, pensée

PROWL 400 3 l/ha + BAROUND SC

Capselle, chénopode, coquelicot, laiterons, lamier, morelle, pensée, véroniques   

. Moyen sur renouées, fumeterre, atriplex, matricaire
Insuffisant sur gaillet, ombellifère, sanve, ravenelle

CENTIUM 36 SC 0,25 l/ha +
PROWL 400 2,5 à 3 l/ha + BAROUND SC

Capselle, chénopode, coquelicot, morelle, stellaire, renouées, gaillet   

. Moyen sur véroniques, matricaire
. Insuffisant sur sanves ravenelle, géranium

Aucun produit n’est homologué à ce jour sur lupin d’hiver en post levée – seul le désherbage mécanique peut être pratiqué en rattrapage.

            

Désherbage mécanique

Le lupin est une culture se prêtant facilement au désherbage mécanique. Bien qu’un lupin semé au semoir à céréales puisse se désherber à la herse étrille ou houe rotative, le désherbage sera en général beaucoup plus efficace si la bineuse peut être utilisée.

Anticipez l’action mécanique en adaptant l’écartement du semis (30-35 cm). Intervenez sur un sol bien ressuyé, sans pluie prévue dans les 2 jours suivants. Il est conseillé de réaliser un premier passage de herse étrille ou houe rotative à l'aveugle avant la levée afin de limiter au maximum le développement des adventices pendant la phase de croissance du lupin, relativement lente au départ. La herse étrille peut ensuite être utilisée en post-levée entre les stades 2 feuilles et 3-4 feuilles (dents souples, vitesse lente).

Un à plusieurs passages de bineuse sont à envisager en complément à des stades plus tardifs : ils permettent d’éliminer des adventices assez développées, qui auraient échappées aux premiers passages d’outils mécaniques ; ces passages deviennent essentiels en cas de non passage de herse étrille / houe rotative en pré ou post-levée. Arrêtez toute intervention mécanique dès l’apparition des fleurs.

(Source : SAS Pinault - Projet PROGRAILIVE)

      

Le lupin en association, c’est possible ?

Le principal atout de la conduite en association du lupin est la réduction de la pression d'adventices de l'entrée d'hiver à la récolte. On mesure dans nos essais des réductions de biomasse adventices de l'ordre de -65 à -90 % à floraison par rapport à une modalité conduite en pur. Ces effets restent visibles jusqu'à la récolte.

La meilleure plante associée pour remplir cet objectif est le triticale, que l'on peut mener à une récolte simultanée avec le lupin. Selon le développement de la plante compagne, on peut espérer de quelques quintaux à 20 q/ha de triticale en cas de récolte.

 

Attention tout de même, la conduite en association peut amener à une réduction significative du rendement du lupin. Par ailleurs, l'association complique le désherbage chimique de rattrapage notamment sur graminées. En effet, Kerb Flo, antigraminées racinaires, n'est pas sélectif de la céréale. En cas de forte pression de graminées, le choix de conserver la plante compagne pourra se poser.

Itinéraire technique de l'association lupin/triticale
Le lupin est semé à sa densité normale – 25/30 graines/m², 2 à 3 cm de profondeur, à la date de semis optimale. Le triticale est semé à 30 % de sa densité normale, soit 75 grains/m², en même temps que le lupin (en mélange dans la même trémie) ou en semis décalé environ 1 mois après le semis du lupin, au semis au RTK en rang intercalé ou à la volée avec un passage de herse pour un léger enfouissement des graines de triticale. En cas de semis simultané, préférer une variété à reprise tardive en triticale. Le semis décalé diminue la compétition exercée par le triticale sur le lupin en début de cycle, tout en garantissant un développement suffisant du triticale pour jouer son rôle concurrentiel sur les adventices et notamment au printemps et en fin de cycle.

En cas de double récolte, l'usage de produits phytosanitaires doit être couvert sur les 2 cultures en place : lupin et triticale. Un désherbage de prélevée avec du Prowl 400 (homologué sur les 2 cultures) peut être réalisé juste après l'implantation du lupin.           

Avant de vous lancer dans des associations, assurer vous d’avoir un débouché, soit en autoconsommation, soit triage à la ferme ou triage par votre organisme stockeur.

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Méthodes de désherbage

Méthodes de désherbage durable des oléoprotéagineux


Réussir sa conversion en bio

Les bases techniques et agronomiques pour réussir les grandes cultures en agriculture biologique


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut