TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Agenda

L'Isle-Jourdain (32) Les Culturales 2018

06 juin 2018

L'Isle-Jourdain (32) Les Culturales 2018

Venez découvrir les innovations et échanger entre professionnels de l'agriculture -Badge d'accès à télécharger ici

Tous les événements

Actualités / Presse

Le rapport d'activité de Terres Inovia est disponible !

04 mai 2018

Le rapport d'activité de Terres Inovia sur l'ensemble de l'année 2017 est disponible.

Lire le rappo(...)


Communiqué de presse "Développement des oléo-protéagineux en agriculture biologique : tous les acteurs mobilisés et des projets qui avancent"

27 avril 2018

Paris, le 27 avril 2018 – Organisées chaque année par Terres Inovia - l’institut technique des profe(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Ouest

Conseil Lin oléagineux - Risque de septoriose

Julien Charbonnaud (Centre-Val de Loire)

Jean Lieven (Normandie, Ile de France Ouest)

Elodie Tourton (Poitou-Charentes, Vendée, Limousin)

Nina Rabourdin (Bretagne, Pays de la Loire)

  

Le 25 avril 2018

Les stades se situent entre D4 (40 cm) à E5 (apparition du corymbe – allongement des pédoncules floraux) pour les parcelles les plus avancées.
       

Régulateur déconseillé

A l’approche ou à la sortie des boutons, les régulateurs sont vivement déconseillés. Le positionnement des régulateurs a pu être délicat cette année. Mais aujourd’hui, aucun rattrapage avec TOPREX n’est conseillé, du fait d’une efficacité très réduite et de son effet néfaste à la sortie des boutons provoquant des pertes de rendement. Le lin a sa croissance maximale.
     

Symptômes de septoriose, une année à risque

Depuis une semaine, les symptômes de septoriose s’observent dans l’ensemble des parcelles du réseau BSV Centre et Ouest. Les relevés de cette semaine montrent une intensification des symptômes après l’épisode de fortes chaleurs.

BSV Lin du 24/04/2018

      

Après cette période climatique exceptionnelle, la majorité des parcelles de lin d’hiver se situent entre les stades E1 et E5, stades de sensibilité maximale de la culture à la septoriose. Un retour de la pluie, favorable à de nouvelles contaminations et à l’évolution des symptômes vers les étages supérieurs, est annoncé pour fin de semaine et semaine prochaine.     

     

Choix d'intervenir ou non

• Parcelles aux stades E1 à E5

(boutons floraux visibles à allongement des pédoncules floraux)

   

RISQUE moyen à fort : la protection peut être envisagé avant un retour des pluies

• Parcelles aux stades 30 – 40 cm

(boutons floraux non visibles)

     

RISQUE faible à moyen : la prise en compte du risque peut être repoussée à des stades plus avancés.

             

Reconnaitre la maladie 

La septoriose (septoria linicola) se manifeste le plus souvent à partir de la floraison. Des taches brunes plutôt allongées et aux contours diffus apparaissent sur les feuilles avec présence de pycnides sur les taches. Les symptômes gagnent ensuite les tiges sur lesquelles des bandes alternées vertes et brunes se dessinent (aspect zébré) et s'accompagnent d'une défoliation marquée en bas de la tige.

Septoriose sur feuilles

Septoriose sur tiges

            

Analyse de risque

Pour rappel, il n'y a pas à ce jour de seuil de risque pour la septoriose. Etant donné la nuisibilité potentielle de cette maladie, on considère que l'apparition des premiers symptômes constitue un risque. Celui-ci est d'autant plus important que les conditions climatiques sont humides et douces au moment de la floraison.

             

Positionnement de l'intervention fongicide

Une intervention fongicide est donc conseillée avec un produit commercial efficace contre la septoriose dès que la parcelle de lin atteint le stade E5 (allongement des pédoncules floraux), c'est à dire juste avant le début de la floraison.

Ce positionnement peut être adapté au risque septoriose de l’année. En cas d’année à risque élevé et apparition des symptômes précoces, une protection à partir de E1 peut être justifiée.
A l’inverse, ce positionnement peut être décalé à début floraison en cas de faible pression maladie et d’apparition tardive des symptômes.
             
Reconnaitre le stade E5 – positionnement du fongicide lin d’hiver

Stade E1 (BBCH 51) : Le premier bouton floral est visible


  
Stade E5 (BBCH 55) : allongement des axes secondaires et apparition du corymbe


   

Choix du fongicide

Intégrer si besoin la protection contre l’oïdium.

Stratégie septoriose / oïdium au printemps au stade apparition des boutons floraux

  - En ABSENCE d’oïdium : choisir un produit efficace contre la septoriose  --> SCORE 0,5 l/ha

  - En PRESENCE d'oïdium : choisir un produit efficace contre oïdium et septoriose --> JOAO 0,5 l/ha(*)
(*) Dans ce cas, cette application de JOAO est permise par l’usage lin*traitement des parties aériennes*oidium

Tableau des produits fongicides (mise à jour septembre 2017)

           

Thrips : surveiller vos parcelles jusqu'à fin floraison

Cet insecte est présent dans quelques parcelles du réseau BSV Centre-Ouest, et même si pour l’instant le niveau de risque est faible, il s'agit d'être vigilant. Il est essentiel d'aller dans les parcelles pour évaluer la présence de cet insecte.
Rappelons que le thrips est à surveiller attentivement, dès le stade bouton et jusqu’à fin floraison, car ses piqûres peuvent occasionner des avortements des boutons floraux.

          

En pratique : Pour observer et évaluer la présence de thrips, balayer le haut de la végétation avec votre paume de main humide (10 fois).
Si vous comptez 5 thrips en moyenne par balayage, le seuil de nuisibilité est atteint.

Tableau des insecticides utilisables sur lin (avril 2018)   

 

           

Paume de main avec 1 thrips

 En savoir plus sur les ravageurs du lin



 

 

Publications

Les abeilles, des alliées pour nos cultures : protégons-les !

Les abeilles, des alliées pour nos cultures : protégons-les !

Cette note a été rédigée par un groupe de travail DGAl1, APCA2, ITSAP-Institut de l’abeille3, ADA4 France et soumise à la relecture du CNE5.

Qualité des graines pois récolte 2017

Qualité des graines pois récolte 2017

Les surfaces de pois en France se sont stabilisées en 2017 à 199 000 ha (201 000 ha en 2016) suite à la belle progression observée depuis 2014.

Toutes les publications

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

EGES® - Bilan énergie et gaz à effet de serre

EGES® - Bilan énergie et gaz à effet de serre

Bilan énergie et gaz à effet de serre

Tous les outils

Formations

Culture du lin oléagineux

La conduite du lin oléagineux : savoir l'essentiel


Nouvelles technologies

Nouvelles technologies en agriculture : principales connaissances


Toutes les formations