TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Rendements protéagineux 2017

Saisissez vos

rendements en protéagineux

(pois, féverole, lupin, lentille

et pois chiche)

(moins de 5 minutes !)

Participer

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Récolte 2017 de céréales à paille, colza et pois : volumes et qualités au rendez-vous"

09 août 2017

Le 8 août 2017 - La récolte de colza et de pois protéagineux s’annonce très satisfaisante en volume (...)


Communiqué de presse : "Moisson 2017 : cultivons nos protéagineux !"

07 août 2017

Paris, le 7 août 2017 - La moisson 2017 va bientôt s'achever et les premiers résultats en pois, nota(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Ouest

Conseil tournesol - Un apport d'eau fin floraison peut être valorisé

Julien Charbonnaud (Centre-Val de Loire)

Nicolas Peyran (Poitou-Charentes, Vendée, Limousin)

Nina Rabourdin (Bretagne, Pays de la Loire)

  

Le 3 août 2017

Les pluies de fin juin, tombées en début de floraison, ont été bénéfiques à un moment clé du stade du tournesol. La floraison a donc eu lieu dans de bonnes conditions hydriques.

Seulement depuis, la pluviométrie se fait rare. Selon les secteurs, les tournesols arrivent petit à petit à la fin floraison, notamment en Poitou-Charentes. La fin floraison est également un stade clé où l’eau peut être pleinement valorisée. Les indices foliaires sont relativement conséquents et le développement est satisfaisant pour la mise en place d’un bon potentiel.

Pour préserver le potentiel de rendement il est indispensable de couvrir les besoins en eau  dès le début de la floraison du tournesol et pendant 45 jours qui suivent la floraison. Pour cela, il convient de ne pas laisser la culture en stress hydrique prolongé.

Sur certains  secteurs et selon les réserves utiles, le stress hydrique commence à se faire sentir à nouveau. Les feuilles les plus basses flétrissent. A ce stade, les tournesols ont des besoins en eau encore importants (voir schéma ci-dessous). Un dessèchement trop rapide de la masse foliaire limiterait le bon remplissage des graines. Les conditions climatiques des prochains jours pendant la phase de maturation seront déterminantes pour assurer l’expression du bon potentiel mis en place jusqu’à maintenant.

Une irrigation de 30-40 mm pourrait donc être bien valorisée.

(cliquez sur les cartes pour les agrandir)

 

Les besoins en eau du tournesol sur son cycle

            

Bilans hydriques du tournesol

(données climatiques jusqu’au 31 juillet 2017)

Selon les secteurs, les bilans hydriques  indiquent un stress depuis début juillet principalement pour les faibles réserves utiles (voir bilans hydriques ci-dessous).
Il serait donc nécessaire d'apporter un tour d'eau (30-40 mm) fin floraison pour ces situations.
 
Si nous prenons l'exemple d’Angoulême, les parcelles ayant une RU de 50 sont en fort stress hydrique. Si l'irrigation est envisageable, il est important de réaliser un apport fin floraison. Pour une RU de 100,  le stress hydrique se manifeste depuis une 10aine de jours. Pour les RU de 150, un apport d’eau n’est pas nécessaire.
Pour les autres villes présentées ci-dessous (Orléans, Angers, Argentan), toutes les parcelles sont en stress hydrique notamment celles avec une RU de 50 et 100 mm.  Pour les RU de 150 mm, un stress hydrique apparaît surtout à Angers.

(cliquez sur les graphiques pour les agrandir)

Outils et services

myVar® web + mobile

myVar® web + mobile

Connaître et choisir ses variétés

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Tous les outils

Formations

Cultivating rape

Successful rapeseed cultivation


Accidents climat. tournesol

Reconnaissance et analyse des accidents liés à des événements climatiques sur la culture du tournesol


Toutes les formations