TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Enquête colza:

Renseignez votre biomasse sortie hiver !

Participer à l'enquête

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Développer les légumineuses en Occitanie : Co-construction d'une filière régionale pour un modèle agricole rentable, durable et responsable"

07 février 2019

Toulouse, le 7 février 2019 - Azuki, kabuli, fèves, pois, lentilles, etc., elles sont vertes, rouges(...)


Communiqué de presse : "Le guide de culture tournesol 2019 est disponible !"

29 janvier 2019

Paris, le 29 janvier 2019 - Terres Inovia publie son nouveau guide du culture tournesol. Outil préci(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Nord et Est

Conseil soja - Point sur l'inoculation et les nouvelles méthodes

A.Baillet (Lorraine, Alsace et Haute-Marne)

B. Remurier (Grand Est)

L. Ruck (Champagne-Ardenne, Seine-et-Marne)

M. Geloen (Bourgogne-Franche-Comté)

N. Latraye (Hauts-de-France)


Le 7 février 2019

Avant de démarrer la campagne 2019, nous vous invitons à faire le point sur l’étape « inoculation » pour votre future parcelle de soja.

Ma parcelle a-t-elle besoin d’être inoculée ?

Rappelons en préalable que rendement et teneur en protéines du soja dépendent largement de l’azote apporté par la fixation symbiotique réalisée par la plante en présence des bactéries apportées par l’inoculum. Ainsi est-il recommandé de vérifier si votre parcelle a besoin d'être inoculée (voir arbre de décision ci-contre), et de choisir le cas échéant, la ou les méthodes d’inoculation qui vous conviennent.

Bradyrhizobium japonicum, bactérie nécessaire à la symbiose, est naturellement absente des sols français. C’est la raison pour laquelle on doit l’apporter par inoculation au moment du semis lorsque la parcelle n’a jamais porté de soja ou lorsque l’on veut sécuriser la mise en place des nodosités (sols calcaires, sols sableux, ou parcelles n’ayant pas porté de soja depuis de nombreuses années).

Photo : plantes non inoculées sur le rang au premier plan vs plantes inoculées sur les rangs suivants

Nouvelles méthodes d’inoculation : qu’en est-il ?

Ces innovations ont pour finalité de faciliter l’opération au moment du semis. Il s’agit de donner de la souplesse au niveau du délai à respecter entre l’inoculation et le semis, voire d’affranchir complètement l’agriculteur de cette opération en lui proposant des semences pré-inoculées, utilisables sur une plage allant jusqu’à 60 jours avant semis.

Aujourd’hui, 2 produits utilisés pour la préinoculation des semences ont obtenu une AMM(*); ils ont été évalués en essais à Terres Inovia depuis 3 ans.
RIZOLIQ TOP (souche G49): proposé par une société argentine, RIZOBACTER, ce produit est composé d’un inoculum liquide à base de souche G49 associé à une solution carbonée. Il permet à l’agriculteur de pré-inoculer les semences jusqu’à 15 jours avant le semis. Les résultats obtenus en 2018 sont bons. Néanmoins attention aux conditions de stockage des semences entre la pré-inoculation et le semis.

HICOAT Super (souche 532C): Il s’agit d’un inoculum liquide qui permet un pré-enrobage des semences certifiées en usine (60 jours de préférence).

Attention : les préconisations de BASF pour l’utilisation d’HiCoat Super changent en 2019. Renseignez-vous auprès de votre distributeur.
Pour ce produit très innovant, Terres Inovia recommande d’être particulièrement vigilant sur les modalités de conservation qui doivent être optimisées depuis la sortie usine jusqu’à l’utilisation au champ par l’agriculteur. Des défauts de concentration en bactéries sur les semences ont été identifiés en 2018, ce qui n’était pas le cas en 2017 : selon les conditions de culture, ce défaut de concentration a pu être pénalisant. Des investigations sont en cours, mais d’ores et déjà, le facteur conservation des lots traités apparait important à bien maîtriser.
-> Il est recommandé d’éviter les températures supérieures à 25 °C et l’exposition aux UV.

Soulignons par ailleurs que la nature de la souche de Rhizobium utilisée dans ce nouvel inoculum (souche 532C sélectionnée au Canada et contrôlée par BASF) est différente de celle utilisée actuellement (G49 sélectionnée et contrôlée par l’INRA).  Bien qu’autorisée à la vente, des études complémentaires sont en cours pour en garantir sa parfaite adaptation au territoire Français.


Les inocula sont des produits vivants qui méritent précautions 

Les difficultés rencontrées par les deux innovations précédentes soulignent bien le caractère vivant donc fragile de ces inocula bactériens. Les conditions logistiques de transport ou de stockage de ces produits sont déterminantes. Les bactéries sont sensibles aux fortes températures et aux UV de la lumière solaire.
Les inocula ou les semences préenrobées doivent donc être stockés à l’abri de la lumière et dans des endroits frais.

Faut-il privilégier une solution ?

Terres Inovia recommande de privilégier les inocula élaborés avec la souche G49 de Bradyrhizobium qui reste la meilleure garantie de qualité. Cette souche est utilisée par les agriculteurs depuis 50 ans grâce au système mis en place par l’INRA dans les années 70 et pleinement opérationnel depuis 1980. Soulignons que l’Inra assure également la conservation de la souche utilisée et la vérification de la stabilité de ses propriétés.
Les inocula fabriqués avec d’autres souches échappent pour l’instant à de tels contrôles de qualité qui permettent de vérifier les concentrations des bactéries dans les inocula, l’absence de contaminants et la stabilité du produit au stockage.

Attention : le produit BIODOZ en tourbe sur graine ou sur micro-granulés ne sera pas disponible pour la campagne 2019.

Eviter absolument les produits ne disposant pas d’AMM (*)

Ces produits n’ont subi aucun contrôle sur la concentration en Bradyrhizobium, ou sur la présence éventuelle de contaminants. Les souches utilisées, connues ou inconnues, peuvent dans certains cas constituer de véritables pollutions.

Tableau des produits disposant d'une autorisation de mise en marché évalués par Terres Inovia.
cliquez sur l'image pour télécharger le pdf


(*) AMM : autorisation de mise en marché

Publications

Qualité des graines tournesol - récolte 2018

Qualité des graines tournesol - récolte 2018

La teneur en huile est de 43,9 %

Qualité des graines pois 2018

Qualité des graines pois 2018

La teneur en protéines moyenne des graines s’élève à 21,7 %

Toutes les publications

Outils et services

myVar® web + mobile

myVar® web + mobile

Connaître et choisir ses variétés

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Inoculation légumineuses

Inoculation des légumineuses : des connaissances acquises à la pratique


Stratégie durable (Nouveauté)

Quelles stratégies de lutte durable contre les graminées dans les rotations ?


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut