TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Agenda

RTR Orléans - le 24 janvier 2019

24 janvier 2019

RTR Orléans - le 24 janvier 2019

Orléans - RTR Ouest Le 24 janvier 2019

Tous les événements

Enquête colza:

Renseignez votre biomasse entrée hiver !

Participer à l'enquête

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Semis pois chiche 2019 : Respecter les contraintes techniques pour assurer la durabilité de la culture "

26 octobre 2018

Paris, le 26 octobre 2018 - Face à la forte croissance du marché, la culture du pois chiche connait (...)


Communiqué de presse : "Développer les légumineuses : un enjeu mondial pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement"

17 octobre 2018

Toulouse, le 17 octobre 2018 - Rendez-vous incontournable pour l'ensemble des acteurs de la filière,(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Nord et Est

Infos tournesol - Le tournesol, une culture durable et rentable

A. Van Boxsom (Hauts de France)
L. Ruck (Champagne-Ardenne, Aisne, Seine-et-Marne)
A. Baillet (Lorraine, Alsace, Haute-Marne)
M. Geloen (Bourgogne-Franche-Comté)
B. Delhaye (Grand Est)
B. Remurier
(Grand Est)


Le 23 février 2018

Le tournesol, une culture robuste et compétitive

Les très bons rendements du tournesol en 2017, avoisinant 31 q/ha en moyenne sur les régions du Nord et de l’Est, permettent à la culture de rester très compétitive malgré un contexte de prix en demi-teinte. La robustesse de la culture, les charges opérationnelles modérées, une trésorerie mobilisée sur un temps réduit et le temps de travail hectare sont autant d’atouts pour cette culture. 

Le tournesol compte parmi les meilleures marges

Le tournesol est une culture robuste, adaptée à tous les types de sol. Il valorise les sols profonds à bon potentiel, comme les terres plus superficielles où les alternatives aux cultures d’hiver sont limitées. Par ailleurs, sa capacité à exploiter les ressources du sol et à optimiser ses besoins en eau en font une culture intéressante dans un contexte où les aléas climatiques se multiplient.
Malgré des rendements moyens ces dernières années (hors 2017), la marge du tournesol reste compétitive, avec une marge brute pluriannuelle (hors 2017) de l’ordre de 600 €/ha. A titre d’exemple, le tournesol compte parmi les meilleures marges du groupe gestion de parcelle de la Chambre d’Agriculture de Moselle, depuis plusieurs années.

Une mobilisation de trésorerie sur un temps réduit

Le tournesol profite d’un cycle court (4 à 5 mois) qui permet de mobiliser la trésorerie sur un temps réduit. C’est un atout important dans le contexte économique actuel de certaines exploitations agricoles. Les charges opérationnelles sont modérées, le plus souvent comprises entre 250 et 450  €/ha avec une moyenne nationale à 350 €/ha (source CER France).

Une progression des charges contenue sur dix ans

Par ailleurs, ces charges opérationnelles (engrais, semences, produits phytosanitaires) ont moins progressé au cours des dix dernières années en tournesol par rapport à d’autres espèces (colza, pois, blé tendre). 

Une culture peu gourmande en temps passé

Le tournesol n’est pas gourmand en temps passé comparé à d’autres espèces communes sur la région (blé, colza, pois). C’est un atout certes mais cela ne veut pas dire qu’il faut négliger sa conduite. L’implantation et la récolte restent des étapes cruciales qui nécessitent une attention particulière.

Des marges techniques et économiques qui peuvent progresser

L’optimisation technique et économique du tournesol peut être améliorée par la maitrise de l’itinéraire technique. 2017 a montré que le tournesol peut atteindre des rendements très élevés (40 q/ha et plus) quand la conduite culturale est réussie et que les conditions sont favorables.

Des charges de mécanisation valorisables sur d’autres espèces

Les charges liées au matériel spécifique (semis et/ou récolte) entrainent des surcoûts. L’investissement dans un semoir monograine permettra, en plus du semis de tournesol, de sécuriser l’implantation des colzas (densité maitrisée, qualité de la levée, désherbage mécanique !). L’investissement spécifique est donc à relativiser. Concernant la récolte, l’équipement en plateaux est relativement limité et s’amortit rapidement en particulier si le tournesol rentre durablement dans l’assolement de l’exploitation.

Retrouvez les variétés de tournesol recommandées par Terres Inovia sur www.myvar.com

Un choix variétal prenant en compte les risques maladies et les problématiques de désherbage de votre secteur fait partie des clés de la réussite technico-économique.

 Liste recommandée tournesol 2018

Publications

Qualité des graines tournesol - récolte 2017

Qualité des graines tournesol - récolte 2017

2017 : la qualité est au rendez-vous

Fiche orobanche cumana

Fiche orobanche cumana

Savoir l’identifier pour protéger la culture et limiter son extension

Toutes les publications

Outils et services

myVar® web + mobile

myVar® web + mobile

Connaître et choisir ses variétés

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Tous les outils

Formations

Maladies du tournesol

Reconnaissance des symptômes des maladies sur tournesol


Stratégie durable (Nouveauté)

Quelles stratégies de lutte durable contre les graminées dans les rotations ?


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut