TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Enquête rendements protéagineux 2018 :

votre avis nous intéresse !

Participer

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Mise à jour des listes recommandées pour le colza"

10 août 2018

Paris, le 10 août 2018 – Alors que la récolte 2018 s’achève sur un bilan mitigé, Terres Inovia met à(...)


Communiqué de presse : "Récolte 2018 de céréales à paille, colza et pois : volumes et qualités généralement bons, malgré une météorologie atypique en 2017/2018"

09 août 2018

Après une année 2017 aux récoltes très satisfaisantes, la production française de céréales à pailles(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Nord et Est

Info colza - Bilan Agro-climatique de la campagne 2017-2018

N. Latraye (Hauts-de-France)
L. Ruck (Champagne-Ardenne, Seine-et-Marne)
B. Bardeur (Lorraine, Alsace, Haute-Marne)
M. Geloen (Bourgogne-Franche-Comté)
B. Delhaye (Grand Est)
B. Remurier
(Grand Est)


Le 8 août 2018

Retrouvez le bilan complet et détaillé de la campagne 2017-2018 avec de nombreuses illustrations dans le document pdf à télécharger

Bilan Agro-climatique du colza 2017-2018

Des semis réalisés en période optimale et dans de bonnes conditions

Les semis se déroulent pour la majorité d'entre eux durant la période optimale pour la région . Chaleur et humidité permettent des levées rapides et homogènes des cultures.

Un bon développement végétatif à l'automne

Des mois de septembre et octobre doux permettent une bonne croissance végétative des colzas.  Entrée d’hiver les colzas sont beaux : 1.5 kg /m² en moyenne.

 

Une pression ravageurs particulièrement forte à l’automne

Les charançons du bourgeon terminal ainsi que les altises ont été plus présents sur l’ensemble du territoire et plus particulièrement dans les secteurs historiques de l’Yonne et le sud Champagne. L’activité des pucerons verts a également été importante comme à l'automne 2016.

Un début d’hiver doux et pluvieux

Les forts épisodes de pluie durant la période hivernale (15 décembre – 15 janvier) ont provoqué des excès d’eau dans de nombreuses régions, voire des inondations dans les secteurs les plus arrosés. On connaît la sensibilité des racines du colza à l'excès d'eau et l'on pouvait avoir quelques craintes dans les milieux hydromorphes. Les bonnes structures au départ ont fortement limité l'impact de ces conditions.

Une reprise de végétation plutôt précoce

La reprise de végétation s’est effectuée à la mi-février. En moyenne on observe des biomasses d'1.2 kg par m². A partir de fin février, des épisodes de gels intenses se sont abattus sur le Nord-Est. Les colzas sont plus ou moins marqués par ces températures (port retombant, feuilles desséchées plaquées au sol). Une enquête terrain a montré que l’impact du gel a été limité. Les pertes de pieds sont rares et se concentrent principalement dans les zones hydromorphes. Seule la biomasse a été impactée.

Une montaison perturbée par des mois de mars - avril avec un faible rayonnement

Le mois de mars est soumis à un très faible rayonnement. Physiologiquement, la baisse de rayonnement a diminué l’activité photosynthétique réduisant la production d’assimilas carbonés nécessaire à la croissance.
A la mi-avril, les températures très élevées ont précipité l’avancée des stades qui concorde avec une forte demande d’éléments minéraux par les plantes. Des avortements ont eu lieu lors de la sortie des fleurs et de la formation des siliques, (rupture d’alimentation du fait du décalage entre l’offre et la demande).

 

Une floraison courte commençant mi-avril et finissant début mai

Les premières fleurs sont apparues tardivement sur le territoire Nord-Est. Les températures supérieures aux normales saisonnières ont intensifié cette floraison, qui s’est terminée début mai. Par endroit cette floraison a pu peiner liée aux aléas climatiques antérieurs. les méligèthes ont pu localement se rajouter et aggraver la situation. Ces conditions difficiles ont induit un nombre de siliques inférieur à la normale.



Toutefois ces températures moyennes, au-dessus des normales de saison, s’accompagnent d’un rayonnement lui aussi au-dessus de ces normales, favorisant le nombre de grains par silique. Le bon rayonnement a agi en faveur du remplissage des graines et les PMG furent corrects.

Publications

Qualité des graines colza - récolte 2017

Qualité des graines colza - récolte 2017

Un retour à la normale pour la teneur en huile.

Toutes les publications

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Yara ImageIT

Yara ImageIT

Application mobile - Calcul de biomasse colza par prise de photo

Tous les outils

Formations

Réussir sa conversion en bio

Les bases techniques et agronomiques pour réussir les grandes cultures en agriculture biologique


Fongicides-régulateurs

Adapter l'itinéraire technique du colza pour optimiser l'usage des fongicides


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut