TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Colza non levé ou irrégulier : ne pas se précipiter pour le remplacer !"

28 septembre 2018

Paris, le 27 septembre 2018 – Avec des conditions climatiques difficiles liées à une période de séch(...)


Communiqué de presse : "Nouveau catalogue de formation Arvalis & Terres Inovia"

27 septembre 2018

Paris, le 27 septembre 2018 - ARVALIS – Institut du végétal et Terres Inovia proposent plus de 170 f(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Nord et Est

Conseil protéagineux - Temps ensoleillé, pucerons à surveiller

A. Van Boxsom (Hauts-de-France)
L. Ruck (Champagne-Ardenne, Aisne, Seine-et-Marne)
A. Baillet (Lorraine, Alsace, Haute-Marne)
M. Geloen (Bourgogne-Franche-Comté)
B. Delhaye (Grand Est)
B. Remurier
(Grand Est)


Le 24 mai 2018

Avec des journées ensoleillées et un temps chaud et plus sec, les colonies de pucerons sont signalées dans les protéagineux. Ces insectes peuvent coloniser rapidement les parcelles, et sont donc à surveiller de près durant la phase de floraison et de formation des gousses, stades les plus sensibles. 

  

Pucerons verts sur pois (Acyrthosiphon pisum)

Principal ravageur du pois, le puceron vert mesure de 3 à 6 mm et est de couleur verte ou rose. On peut également le retrouver sur féverole occasionnellement mais sa nuisibilité est moindre.
Impact sur la culture de pois : Les piqures de ce puceron affaiblissent la plante entrainant un jaunissement des feuilles et un possible avortement des fleurs. Ce puceron est également vecteur de viroses. Une présence importante peut occasionner des pertes allant jusqu’à 30q/ha.
Comment observer les pucerons verts : Placer une feuille blanche sous la plante de pois colonisée et secouer la. Il est plus simple de dénombrer les pucerons qui tombent sur la feuille.
Stades de sensibilité : Surveiller du stade 10-12 feuilles (= boutons floraux) à fin floraison + 2-3 semaines (= Fin du Stade de Limite d’Avortement : FSLA).


En attente de la dérogation TEPPEKI® : En 2017, une dérogation avait été obtenue pour le TEPPEKI®, (500 g/kg de flonicamid, formulation WG ; Usage : graines protéagineuses – traitement parties aériennes – pucerons. Dose : 0.140 kg/ha – 1 seule application par ha et par an. Application de pré-floraison à fin floraison). Pour 2018, la demande de dérogation est en cours d'examen.

 
Ce qu’il faut faire si présence de pucerons
Si dérogation TEPPEKI® obtenue : intervenir à floraison à partir de 20-30 pucerons/plante.

 
Si absence du TEPPEKI® : agir à partir de 10 pucerons/plante selon le stade du pois :
        -  Le pois n’est pas en floraison : passer avec un KARATE K (interdit en floraison pour rappel).
        -  Le pois est à floraison : passer avec une pyréthrinoïde autorisée à floraison (mention abeille).

Accéder aux insecticides utilisables sur pois protéagineux

   

Puceron noir de la fève (Aphis fabae)

Puceron le plus nuisible sur la féverole, ce puceron de couleur noire de 2 mm colonise la féverole par manchons de plusieurs centimètres sur les tiges où il pompe la sève. Il est à surveiller de près car il peut se développer très vite.

 
Impact sur la culture : Par ses piqures, ce puceron pompe la sève en grande quantité, provoquant des flétrissements des plantes et un avortement des fleurs. De plus, il peut véhiculer des viroses. Le puceron noir de la fève peut ainsi engendrer jusqu’à 12 q/ha de pertes de rendement.
Stades de sensibilité : Les mêmes que pour le puceron vert, observer les parcelles du stade 10 feuilles au stade FSLA.
Ce qu’il faut faire si présence de pucerons
Si dérogation de TEPPEKI® : attendre la floraison pour intervenir.


En l’absence de TEPPEKI® : surveillance avant et pendant la floraison :
        - Si plus de 20% des plantes portent une colonie avant floraison, agir avec un KARATE K avant la floraison. Si les premières colonies sont observées, intervenir avec un KARATE K.
        - Si plus de 10% des plantes portent une colonie à floraison, agir avec un pyréthrinoïde autorisé (mention abeille).


Renouveler l’observation au bout de quelques jours

Accéder aux insecticides utilisables sur féverole


Les auxiliaires des pucerons

Si l’activité des pucerons augmente ces derniers jours, la présence des auxiliaires augmente également. Il est important de juger leur activité au sein de sa parcelle afin de mieux appréhender le risque. Parmi les principaux auxiliaires on retrouve :
-    Les larves de coccinelles.
-    Les larves de chrysopes.
-    Les larves de Syrphes.
-    Les parasitoïdes : Majoritairement des hyménoptères mais également quelques acariens et les cécidomyies. Les larves de ces insectes se développent et tuent le puceron laissant une « momie » : exosquelette du puceron vide.

 
Plus d’infos sur les auxiliaires

Publications

Qualité des graines féverole - récolte 2017

Qualité des graines féverole - récolte 2017

Teneur en protéines : niveau très élevé à 29,9%

Qualité des graines tournesol - récolte 2017

Qualité des graines tournesol - récolte 2017

2017 : la qualité est au rendez-vous

Toutes les publications

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

R-sim

R-sim

Pour gérer la résistance aux herbicides

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Stratégie durable (Nouveauté)

Quelles stratégies de lutte durable contre les graminées dans les rotations ?


Réussir sa conversion en bio

Les bases techniques et agronomiques pour réussir les grandes cultures en agriculture biologique


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut