TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Agenda

Tech&Bio 2018 - Armenon aux Molières (91)

20 juin 2018

Tech&Bio 2018 - Armenon aux Molières (91)

Pour les professionnels du MONDE Agricole BIO et CONVENTIONNEL

Tous les événements

Actualités / Presse

Le rapport d'activité de Terres Inovia est disponible !

04 mai 2018

Le rapport d'activité de Terres Inovia sur l'ensemble de l'année 2017 est disponible.

Lire le rappo(...)


Communiqué de presse "Développement des oléo-protéagineux en agriculture biologique : tous les acteurs mobilisés et des projets qui avancent"

27 avril 2018

Paris, le 27 avril 2018 – Organisées chaque année par Terres Inovia - l’institut technique des profe(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Nord et Est

Conseil pois - Tordeuses : anticiper leur arrivée et gérer leur présence

A. Van Boxsom (Hauts-de-France)
L. Ruck (Champagne-Ardenne, Aisne, Seine-et-Marne)
A. Baillet (Lorraine, Alsace, Haute-Marne)
M. Geloen (Bourgogne-Franche-Comté)
B. Delhaye (Grand Est)
B. Remurier
(Grand Est)


Le 25 avril 2018

Le pois d’hiver arrive au stade floraison, stade d’arrivée des tordeuses. Dès l’apparition des premiers boutons floraux, il est important de placer vos pièges à tordeuses dans les parcelles de pois afin de mieux piloter la lutte contre ce ravageur.

Biologie

La tordeuse du pois est un petit papillon gris olivâtre de 15 mm d’envergure. L'adulte vole lorsque les températures maximales dépassent  18 °C. L'adulte ne fait pas de dégâts directs sur pois mais il pond sur les feuilles 2-3 jours après son arrivée dans la parcelle. La période de ponte peut durer jusqu'à 3 semaines. Les chenilles de tordeuses, grignotent les graines de pois, dépréciant ainsi leur qualité.

Seuils d'intervention

Même si la lutte vise les chenilles avant leur pénétration dans les gousses, les seuils d'intervention sont basés sur le piégeage des papillons mâles à partir du stade début floraison. Ces seuils d'interventions sont différents selon le débouché recherché :
-    alimentation humaine ou production de semences : 100 captures cumulées depuis début floraison et présence des premières gousses plates.
-    alimentation animale : 400 captures cumulées depuis début floraison.

 

Ce qu'il faut faire

1 - Placer un piège à phéromones dès les stades 12 feuilles/boutons floraux
Les pièges doivent être disposés au plus tard 8 jours avant la floraison du pois, autour du stade 12 feuilles/boutons floraux. Les pièges doivent être disposés dans les 30 premiers mètres de la bordure de la parcelle en privilégiant si possible une bordure proche d'un précédent pois. Fixez les pièges solidement à des piquets 30 à 60 cm au-dessus de la végétation. Un piège ne doit jamais disparaître dans la végétation.
Les observations doivent débuter dès le début de la floraison, à hauteur d’une observation/semaine jusqu’à 10 jours après la fin floraison. Les plaques engluées doivent être changées à chaque comptage, ce qui facilite le dénombrement.
Les pièges se composent de 2 éléments :
- un diffuseur de phéromones sexuelles spécifiques à la tordeuse du pois, destiné à attirer les mâles
- un système de capture, composé d'une plaque engluée protégée par un abri triangulaire.


2 - Intervenir avec un insecticide autorisé si les seuils sont dépassés
Une fois les seuils d'intervention dépassés, les insecticides de la famille des pyréthrinoïdes doivent atteindre les chenilles avant leur entrée dans les gousses (stade « baladeuse »). Pour cela, la qualité de pulvérisation doit être soignée et le volume d'eau suffisamment important (150 à 200 l/ha). Il convient d'appliquer ces insecticides en l'absence d'insectes pollinisateurs, avec des produits autorisés ayant la "mention abeilles".
Le traitement sera à renouveler si les seuils sont à nouveau atteints, jusqu'à environ 8-10 jours après la fin floraison.
Si les pucerons sont également présents, utiliser un insecticide homologué sur les deux ravageurs. Cependant, si la lutte contre les pucerons est précoce (avant floraison ou au tout début), elle ne sera sans doute pas efficace contre la tordeuse du pois car les gousses ne sont pas encore formées.

 
En savoir plus sur la tordeuse du pois, les pièges et les produits homologués

Détruisez les capsules de phéromones en fin de campagne

En fin de campagne, les capsules de phéromones doivent être détruites. Ne jamais jeter les capsules dans la parcelle, elles pourraient interférer avec le piégeage des parcelles voisines plus tardives. En revanche, les pièges sont réutilisables pour la même espèce afin d'éviter les interférences d'une phéromone avec une autre. Il est donc important de marquer soigneusement les pièges.

Publications

Les abeilles, des alliées pour nos cultures : protégons-les !

Les abeilles, des alliées pour nos cultures : protégons-les !

Cette note a été rédigée par un groupe de travail DGAl1, APCA2, ITSAP-Institut de l’abeille3, ADA4 France et soumise à la relecture du CNE5.

Qualité des graines pois récolte 2017

Qualité des graines pois récolte 2017

Les surfaces de pois en France se sont stabilisées en 2017 à 199 000 ha (201 000 ha en 2016) suite à la belle progression observée depuis 2014.

Toutes les publications

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

R-sim

R-sim

Pour gérer la résistance aux herbicides

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Inoculation légumineuses

Inoculation des légumineuses : des connaissances acquises à la pratique


Maladies pois et féverole

Diagnostiquer et gérer les maladies du pois et de la féverole


Toutes les formations