TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Enquête rendements protéagineux 2018 :

votre avis nous intéresse !

Participer

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Le soja s'implante en Ile-de-France : plus de 400 hectares cultivés !"

10 juillet 2018

Paris, le 10 juillet 2018 - Culture agroécologique qui mise sur la proximité, la durabilité et la co(...)


Communiqué de presse : "Le guide de culture colza 2018 est arrivé"

10 juillet 2018

Paris, le 9 juillet 2018 - Terres Inovia publie son nouveau guide de culture colza. Outil précieux p(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Nord et Est

Conseil colza - Réduire la nuisibilité des ravageurs d’automne grâce aux leviers agronomiques

N. Latraye (Hauts-de-France)
L. Ruck (Champagne-Ardenne, Seine-et-Marne)
A. Baillet (Lorraine, Alsace, Haute-Marne)
M. Geloen (Bourgogne-Franche-Comté)
B. Delhaye (Grand Est)
B. Remurier
(Grand Est)


Le 29 juin 2018

Réussir son implantation

Le moyen le plus efficace de faire face à ces insectes est de réussir l’implantation et de favoriser une croissance précoce et régulière du colza à l’automne et à la reprise, au printemps. A l’automne, semer précocement (au début de la période recommandée selon les secteurs) pour atteindre quatre feuilles vers le 20 septembre. L’objectif est de sortir de la période de risque avant l’arrivée des grosses altises adultes dans les cultures.
Une levée précoce et une bonne implantation permettront également de disposer de colzas bien développés et poussants moins sensibles aux attaques larvaires (charançon du bourgeon terminal et grosse altise).

Minimiser le risque altises (et charançon du bourgeon terminal) par une implantation optimale

Une dynamique de croissance à maintenir

Afin de réduire la nuisibilité des larves, la dynamique de croissance est importante. Le colza doit continuer à pousser tout l’automne et reprendre rapidement au printemps pour limiter la migration des larves vers le cœur. Ainsi, toutes les stratégies limitant les faims d’azote sont intéressantes :
-    apport organique,
-    associations avec des légumineuses,
-    fertilisation minérale au semis à hauteur de 30 uN maximum (avant le 31 août en zone vulnérable) dans les sols où l’azote peut être limitant au cours de l’automne.
                                                                    photo : larve de grosse altise


Attention également à ne pas négliger l’alimentation phosphatée à l’automne : ne pas faire d’impasse sur les sols pauvres et moyennement pourvus, et en sol argilo-calcaire où le phosphore peut être bloqué ou moins disponible.

en savoir plus sur la fertilisation phosphatée

Tout accident à l’implantation ou en cours de végétation limitant la croissance du colza (phytotoxicité, mauvais enracinement) peut au contraire se révéler critique pour la culture.

Photo : larves de charançon du bourgeon terminal

Publications

Qualité des graines colza - récolte 2017

Qualité des graines colza - récolte 2017

Un retour à la normale pour la teneur en huile.

Toutes les publications

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Yara ImageIT

Yara ImageIT

Application mobile - Calcul de biomasse colza par prise de photo

Tous les outils

Formations

Orobanche colza, chanvre et tournesol

Faire face à l'orobanche du colza, du chanvre et du tournesol


Travail du sol colza

Travail du sol et implantation : jusqu'où innover pour réussir son colza ?


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut