TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Développer les légumineuses : un enjeu mondial pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement"

17 octobre 2018

Toulouse, le 17 octobre 2018 - Rendez-vous incontournable pour l'ensemble des acteurs de la filière,(...)


Communiqué de presse : "Colza non levé ou irrégulier : ne pas se précipiter pour le remplacer !"

28 septembre 2018

Paris, le 27 septembre 2018 – Avec des conditions climatiques difficiles liées à une période de séch(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Nord et Est

Conseil colza - Attaques de noctuelles terricoles : pas de solution efficace !

N. Latraye (Hauts-de-France)
L. Ruck (Champagne-Ardenne, Seine-et-Marne)
B. Bardeur (Lorraine, Alsace, Haute-Marne)
M. Geloen (Bourgogne-Franche-Comté)
B. Delhaye (Grand Est)
B. Remurier
(Grand Est)


Le 19 septembre 2018

Si nos observations se focalisent beaucoup sur le suivi des petites et grosses altises, il ne faut pas, pour autant, en oublier les autres ravageurs. C’est notamment le cas des noctuelles qui sont localement très présentes cette année.

Les chenilles de noctuelles sectionnent les plantes dans les cas les plus graves

Les noctuelles sont des larves de papillon, mesurant de 40 à 50 mm de long, de couleur grise à verte foncée. Elles se reconnaissent facilement puisqu’elles s’enroulent sur elles-mêmes lorsqu’elles sont dérangées !

Photo : les chenilles dévorent le collet, ce qui entraine le flétrissement des plantes

 
D’activité nocturne, la larve s’alimente sur les feuilles et le collet des jeunes plantes. Dans les cas les plus graves, la plante est sectionnée juste au-dessus du sol. Aujourd’hui, leur présence est surtout visible par l’observation de plantes qui flétrissent et dépérissent.
Les plantes les plus sensibles sont les colzas en cours de levée (<3 feuilles) et/ou les plantes présentant un développement ralenti, ce qui est le cas cette année en raison des conditions climatiques défavorables (chaud et sec).

Observation de rigueur mais efficacité décevante

L’observation est donc de rigueur ! Malheureusement, malgré la présence d’insecticides homologués pour cet usage, les efficacités observées sont souvent décevantes. Mêmes les applications la nuit, avec de forts volumes d’eau (300 – 500 l) montrent des résultats irréguliers voire faibles.
Cette pratique aura donc peu d’impact sur les populations de noctuelles mais exercera une pression de sélection supplémentaire sur les petites altises présentes, ce qui peut augmenter le risque de résistance.
Dans les zones les plus touchées, le resemis reste souvent la meilleure solution.

Photo : la chenille de noctuelle est aussi appelée vers gris

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

Régulateur colza

Régulateur colza

Quel risque d'élongation sur votre colza ?

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Tous les outils

Formations

Méthodes de désherbage

Méthodes de désherbage durable des oléoprotéagineux


Réussir sa conversion en bio

Les bases techniques et agronomiques pour réussir les grandes cultures en agriculture biologique


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut