TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Enquête colza:

Renseignez votre biomasse sortie hiver !

Participer à l'enquête

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Développer les légumineuses en Occitanie : Co-construction d'une filière régionale pour un modèle agricole rentable, durable et responsable"

07 février 2019

Toulouse, le 7 février 2019 - Azuki, kabuli, fèves, pois, lentilles, etc., elles sont vertes, rouges(...)


Communiqué de presse : "Le guide de culture tournesol 2019 est disponible !"

29 janvier 2019

Paris, le 29 janvier 2019 - Terres Inovia publie son nouveau guide du culture tournesol. Outil préci(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Nord et Est

Conseil colza - Anticiper et réagir contre les larves d'altise

N. Latraye (Hauts-de-France)
L. Ruck (Champagne-Ardenne, Seine-et-Marne)
B. Bardeur (Lorraine, Alsace, Haute-Marne)
M. Geloen (Bourgogne-Franche-Comté)
B. Delhaye (Grand Est)
B. Remurier
(Grand Est)


Le 24 octobre 2018

Premières larves visibles

Les premières larves de grosse altise sont visibles au moment des interventions contre le charançon du bourgeon terminal.
Comme pour le charançon, la nuisibilité des larves de grosse altise est moindre sur des colzas développés et poussants à l’automne. Elle ne s’exprime que si le cœur des colzas est touché, ce qui est rare pour des colzas bien développés à l’automne et qui repartent « vite » au printemps, même avec les seuils atteints. Cependant, si la reprise au printemps tarde, même des colzas bien développés en entrée d’hiver peuvent souffrir d’une attaque larvaire. L’intervention peut avoir lieu à partir du seuil indicatif de 3 larves par pieds ou 70% de plantes porteuses de larves. Le risque est d’autant plus important que les colzas sont petits et peu poussants.

Généraliser une méthode simple : la méthode Berlèse

Cette méthode permet d’extraire passivement les larves d’altises et évite d’avoir à disséquer les pétioles des colzas. Elle consiste à laisser les plantes sécher sur un grillage placé au-dessus d’une cuvette d’eau avec quelques gouttes de produit vaisselle. Les larves de grosse altise sortent progressivement des colzas et tombent dans le liquide.
Prélever une 30aine de plantes : 6 x 5 plantes consécutives
Placer les Berlèses dans une pièce bien chauffée (>18°C) et à faible humidité relative
Faire attention que les plantes ne dépassent pas du grillage
Attendre au moins 15 jours que toutes les larves sortent (le temps d’attente dépend de la taille des plantes, du niveau d’humidité et de la température dans la pièce)
NB :  cette méthode ne fonctionne pas sur charançon du bourgeon terminal.

Retrouvez la vidéo tuto sur la méthode Berlèse

Si une intervention s’avère nécessaire

Dans le cas général, hors secteur avec forte résistance, utiliser DASKOR 440® ou BORAVI WG 1.5 kg/ha pour réduire la pression de sélection sur les pyréthrinoïdes. Les pyréthrinoïdes conservent néanmoins une efficacité sur larves et peuvent donc encore être utilisées mais cette efficacité est plus aléatoire (25 à 75%) et cela augmente la pression de sélection sur cette famille.
Dans les secteurs où la résistance forte est généralisée (Yonne, Aube, Nièvre) le niveau de résistance est très élevé. Ne plus utiliser des pyréthrinoïdes seules qui sont inefficaces mais BORAVI WG 1.5 kg/ha ou à défaut DASKOR 440® si BORAVI WG n’est pas disponible.
Sur les secteurs où les premiers cas de résistance forte sont signalés (Loiret, Seine-et-Marne, Puy de Dôme), limiter au maximum l’utilisation des pyréthrinoïdes seules pour éviter que le phénomène ne s’amplifie.

Les pontes sont échelonnées

Ne pas se précipiter avant d’intervenir, de manière à faire « le plein » de larves. Tenir compte d’une intervention plus précoce sur charançon du bourgeon terminal, qui aura aussi une efficacité sur les larves d’altises présentes : vérifier le niveau d’efficacité environ 3 semaines après l’application. 

Plus d’informations dans votre BSV régional et sur www. terresinovia.fr

Publications

Qualité des graines tournesol - récolte 2018

Qualité des graines tournesol - récolte 2018

La teneur en huile est de 43,9 %

Qualité des graines pois 2018

Qualité des graines pois 2018

La teneur en protéines moyenne des graines s’élève à 21,7 %

Toutes les publications

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

Régulateur colza

Régulateur colza

Quel risque d'élongation sur votre colza ?

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Tous les outils

Formations

Associer son colza

Associer son colza à des légumineuses : conduite et bénéfice pour la culture et le système de culture


Fertilisation raisonnée colza

La fertilisation azotée du colza : impact sur la production, besoins de la plante, apports


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut