TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Hommage

Hommage à l'engagement pour la recherche et l'innovation de Xavier Beulin, président du Cetiom de juillet 2000 à décembre 2009. Nos condoléances à ses proches.

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Des opportunités pour la filière oléo-protéagineuse bio dans le Nord"

17 mars 2017

Communiqué de presse diffusé par Terres Inovia et l'Itab à l'occasion des réunions annuelles avec de(...)


Communiqué de presse : "Des opportunités pour la filière oléo-protéagineuse bio dans le Sud"

17 mars 2017

Communiqué de presse diffusé par Terres Inovia et l'Itab à l'occasion des réunions annuelles avec de(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Nord et Est

myPIC - Régulateur colza au printemps

Régions Terres Inovia Nord & Est

A. Van Boxsom (Hauts-de-France)

L. Ruck (Champagne-Ardenne, Seine-et-Marne, Aisne)

A. Baillet (Lorraine, Alsace, Haute-Marne)

D. de Fornel (Bourgogne - Franche-Comté)

02.03.2017

myPIC - Régulateur colza au printemps

Un usage à limiter au maximum

Avec la triste campagne 2016, les trésoreries sont mises à mal et les conditions économiques se durcissent encore. Cela incite les producteurs à réduire les intrants sur les cultures et notamment sur le colza. Encore faut-il faire les bons choix et ne pas hypothéquer l'essentiel.

Dans ce contexte on ne peut que réaffirmer que, sauf situation particulière bien caractérisée, l'application d'un régulateur sur colza est inutile, voire même être une source de perte de rendement lors de printemps secs.

Parmi les situations particulières, on peut citer les trop fortes densités, les levées très précoces, les disponibilités en azote importantes et les variétés sensibles à la verse.

A priori 2016/2017 n'est pas favorable au risque de verse au printemps donc à l'application d'un régulateur : levées plutôt tardives, croissance modérée et absence d'élongation à l'automne. Mais attention toutefois dans les situations où les reliquats d'azote à la sortie de l'hiver sont importants et non pris en compte dans le calcul de la dose d'azote

Retrouver votre BSV pour connaître les stades des cultures

Analyser votre risque de verse

 

Vérifiez dès maintenant si vous êtes en situation de risque verse ou non avec l'outil régulateur de croissance au printemps.

Outil régulateur de croissance au printemps

 

 

 

Avant toute intervention, évaluer le risque avec l'outil régulateur

L'intérêt ou non d'appliquer un régulateur est à prendre en compte en fonction de la sensibilité de la variété à la verse, de la densité, de l'azote disponible et s'il y a eu de l'élongation à l'automne. Généralement l'application d'un régulateur au printemps est inutile voir contre productive.

Cependant, quelques exceptions existent dans le cas de levées précoces :

- les colzas avec une forte présence de repousses de colza

- les variétés sensibles à la verse avec apport de matières organiques.

 

Avant toute décision, vérifiez si vous êtes en situation de risque verse avec l'outil régulateur de croissance au printemps.

Outil régulateur de croissance au printemps

  

Ne traiter que si le risque de verse est avéré

Si le risque de verse est avéré dans la situation considérée, appliquer un régulateur peut se justifier s'il est réalisé au bon stade : entre-noeuds visibles à inflorescence dégagée (stade C2-D2 - BBCH 31). On notera que si 2016 a vu la cylindrosporiose s'exprimer de manière importante, la maladie parait quasi absente en 2017. Les propriétés fongiques des régulateurs ne présentent donc aucun intérêt. 

Les régulateurs disponibles

Des risques de pertes avec régulateur

En l'absence de verse, la perte de rendement brute due à une application de régulateur est beaucoup plus forte qu'un gain éventuel.


 

Source : CETIOM, 3 essais conduits dans la Somme en 2009, 2010, et 2011

Une régulation excessive peut favoriser le sclérotinia. En effet, la modification de l'architecture des plantes augmente l'humidité relative sous le couvert et rapproche les pétales de la source d'inoculum (sol).

Les leviers pour supprimer sans risque les régulateurs

Une conduite de culture rigoureuse et sans excès permet de supprimer le régulateur au printemps. Pour éviter de se mettre dans une situation à risque de verse, il est important de combiner les trois points ci-dessous :


Le choix variétal : il est important de choisir des variétés à bon comportement (TPS) à la verse.

L'élongation automnale augmente également le risque. Il est souhaitable de choisir une variété peu sensible à l'élongation automnale si la disponibilité d'azote dans le sol au moment du semis (matière organique, reliquats) est importante.

Choisir vos variétés selon vos critères dans myVar

 

Gérer la densité : Quel que soit l'écartement entre rangs, il ne faut pas dépasser 15 plantes au mètre linéaire. 15 pieds au mètre linéaire correspondent à 45 pieds/m² à écartement de 35 cm et à 37 pieds/m² à écartement de 40 cm.

En savoir plus sur l'implantation

Les situations avec repousses de colza sont souvent les plus problématiques avec des densités de colza très élevées. Après un colza, gérer les graines en favorisant leur levée reste une des meilleures solutions pour limiter ce risque. Avant colza, lorsque c'est possible, réaliser un faux-semis dans les situations à risques (ancien colza grêlé, pertes importantes à la récolte du colza précédent dans la parcelle,...)

Photo : parcelle à risque du fait de la forte densité

Gérer les risques de repousses dans les intercultures

 

Bien gérer la fertilisation azotée du colza : Tous les excès d'azote lors de la période de croissance de printemps sont à bannir : reliquat sortie hiver trop important, dose d'azote trop élevée lors des premiers apports. Respecter les valeurs conseillées par les outils d'aide à la décision (réglette,...). Ne pas fixer un objectif de rendement trop élevé : faire la moyenne des rendements des 5 derniers colzas sur la parcelle, ou des parcelles comparables, en enlevant la valeur la plus faible et la valeur la plus élevée. Attention à la double peine : sur-fertiliser entraine des surcoûts et peut conduire à des pertes de rendement.

En savoir plus sur la fertilisation azotée


Photo : verse due à un excès d'azote

 

Publications

Qualité des graines de colza récolte 2016

Qualité des graines de colza récolte 2016

Une teneur en huile préservée au Sud.

ARVALIS & Terres Inovia infos 2017

Janvier 2017 : "Interventions de printemps : renforcer la résistance aux aléas"

Toutes les publications

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Découvrez les nouveautés 2015 !

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Yara ImageIT

Yara ImageIT

Application mobile - Calcul de biomasse colza par prise de photo

Tous les outils

Formations

Nouvelles technologies (Nouveauté)

Nouvelles technologies en agriculture : principales connaissances


Associer son colza (Nouveauté)

Associer son colza à des légumineuses : conduite et bénéfice pour la culture et le système de culture


Toutes les formations