TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Le semis de colza associé à des légumineuses : une des clefs pour l'essor de cette filière bio dans le Sud-Ouest"

17 novembre 2017

Paris, le 16 novembre 2017 – Cultiver du colza en agriculture biologique c’est possible ! En plaçant(...)


Communiqué de presse : "Appel à candidature pour le label Digifermes"

15 novembre 2017

Créé en 2015, le label Digifermes® compte aujourd’hui 3 fermes expérimentales. Il ouvre un nouvel ap(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Nord et Est

myPIC - Petites et grosses altises adultes à surveiller

Régions Terres Inovia Nord & Est

A. Van Boxsom (Hauts-de-France)

L. Ruck (Champagne-Ardenne, Seine-et-Marne, Aisne)

A. Baillet (Lorraine, Alsace, Haute-Marne)

D. de Fornel (Bourgogne - Franche-Comté)

B. Delhaye (Grand Est)

B. Remurier (Grand Est)

29.08.2017

myPIC - Petites et grosses altises adultes à surveiller

La surveillance des insectes à l'automne représente un incontournable de la réussite de la culture du colza. Cela commence dès le semis par le suivi des petites et grosses altises adultes.

Les semis 2017 sont quasiment terminés dans toutes les régions. D'ores et déjà de nombreuses levées sont en cours ou déjà effectives. Les parcelles les plus précoces sont déjà à 3 feuilles et plus.

photo : grosse altise adulte

Les petites altises sont déjà observées en culture avec parfois des dégâts importants. Dans les régions du Nord et de l’Est, les arrivées significatives de grosses altises se situent en général plus tardivement vers le 10-15 septembre. 

C'est donc le moment d'observer les plantes. Visiter alors régulièrement vos parcelles pour vérifier l'accumulation des morsures sur les jeunes plantes.

Les conditions chaudes et sèches, peu poussantes sont favorables aux attaques des petites altises : le rapport de force est alors défavorable à la culture par rapport aux prélèvements foliaires.

Attention : La lutte contre les altises adultes ne doit être envisagée que si la survie de la culture est en jeu. Dans un contexte de résistance de la grosse altise notamment aux pyréthrinoïdes, éviter absolument les traitements systématiques.

 

Petites altises et grosses altises : des ravageurs à ne pas confondre

Les altises sont des coléoptères qui ont la particularité, du fait de leurs puissantes et imposantes pattes arrières, de faire de grands sauts. On les dénomme parfois "puces de terre". Le risque est semblable pour les 2 types d'altises au stade adultes : une ablation par morsures des surfaces cotylédonaires et foliaires dont l'accumulation peut nuire au développement normal des plantules.

 

Grosse altise ou altise d'hiver

La grosse altise adulte mesure de 3 à 5 mm et peut se confondre avec les petites altises qui sont de taille moindre (2 à 2.5 mm). La grosse altise colonise les colzas lors de sa sortie de diapause estivale. Elle est déclenchée après un premier refroidissement puis une remontée de la température maximale au-delà des 20°C, et ceci d'autant plus lorsque la période de froid qui précède a été plus marquée. Les dégâts d'adultes se présentent sous forme de morsures identiques à celles causées par les petites altises. Les larves minent les pétioles et, dans les cas les plus graves, le coeur de la plante détruisant ainsi le bourgeon terminal.

 

Petites altises ou altises des crucifères

Plusieurs espèces de petites altises (qui sont parfois bicolores avec des bandes jaunes sur les élytres) qui ne sont pas strictement inféodées au colza, peuvent se porter sur les jeunes plantules à la levée, en quête de nourriture, avec une répartition souvent très hétérogène au niveau des parcelles, privilégiant les bordures.
A noter que le retournement de repousses dans l'environnement proche des nouvelles parcelles et concomitant avec la levée est un facteur de risque par déplacement des insectes présents et il est donc à éviter.

 

   

Dès l'implantation consulter le BSV de votre région

Le Bulletin de Santé du Végétal vous permet d'appréhender les risques parasitaires dès le semis des colzas. N'hésitez pas à le consulter toutes les semaines.

Consulter le BSV de votre région

 

 

Comment réagir dans l’immédiat

Entre le stade cotylédons et 3 feuilles incluses du colza, le plus important c'est d'observer régulièrement les morsures sur les jeunes plantes. En cas de forte attaque, les dégâts peuvent s'accumuler très rapidement.

Si les morsures représentent moins d'un quart de la surface foliaire, la culture n'est pas en danger. Ne traiter pas quelque soit le % de plantes concernées. Poursuivre la surveillance jusqu'4 feuilles en étant attentif au dynamisme de la culture. Si la culture "patine" soyez vigilant.

 

 

 

 

 

Plus de 25 % de la surface foliaire est touchée par les morsures. Si plus de 80 % des plantes sont dans cet état il faut intervenir rapidement avec un insecticide car la culture est en danger.

 

 

 

 

 

Il convient d'être particulièrement attentif aux petites altises en cas de conditions plutôt chaudes et sèches, peu poussantes : le rapport de force est alors défavorable à la culture par rapport aux éventuels prélèvements.

En complément de ces observations la mise en place dès le semis d'une cuvette enterrée permet de repérer la présence et l'activité des grosses altises adultes qui ont des mœurs nocturnes et qui tombent dans le piège au hasard de leur déplacement.

Grosse altise : une lutte spécifique sur larves 

Traiter contre les altises adultes alors que la culture n’est pas menacée avec comme objectif de limiter ainsi les éventuelles populations larvaires à venir n’est pas une bonne stratégie. Les essais conduits par Terres Inovia ont montré qu’un traitement spécifique contre les larves était plus efficace que des interventions répétées contre les adultes. On peut expliquer cela par l’arrivée échelonnée des adultes, par l’apparition des résistances aux pyréthrinoïdes et par des conditions climatiques plus ou moins propices au moment des pontes. Le traitement contre le charançon du bourgeon terminal peut avoir un arrière effet suffisant pour limiter la présence larvaire de grosses altises si elles sont sensibles au traitement. Toutefois, dans tous les cas, il faudra suivre l’évolution des plantes et vérifier régulièrement à partir de début octobre la présence ou non de larves ou galeries de grosses altises dans les pétioles.

Une intervention spécifique contre les larves est possible s'il y a au moins une larve dans 7 pieds sur 10.

Traiter la nuit ?

Une fois installées sur les parcelles, les grosses altises ont essentiellement une activité nocturne. Intervenir en soirée ou en début de nuit permet d’obtenir une meilleure efficacité des insecticides. Le volume d’eau doit être au minimum de 150 l/ha pour optimiser la qualité de la pulvérisation et le contact du produit avec les insectes.

Quel produit choisir dans ce contexte de résistance

En règle générale, avant la mi-septembre on a plutôt à faire avec des dégâts d'adultes de petites altises. Dans cas, si une intervention est nécessaire, utiliser un insecticide à base de pyréthrinoïdes.

Les pyréthrinoïdes de synthèse autorisés sur les petites altises (altises des crucifères) sont moins nombreux comparés à ceux utilisables contre la grosse altise (altise d'hiver). Attention donc au moment du traitement d'utiliser un produit autorisé pour l'usage.

A partir de la mi-septembre on a plutôt à faire à de la grosse altise. Dans ce cas, du fait des résistances aux pyréthrinoïdes, privilégier le phosmet  (BORAVI WG 1.0 kg/ha) ou s'il n'est pas disponible, du DASKOR 440 (association chlorpyriphos méthyl + cypermethrine). 

Tableau des insecticides utilisables

 

L'agronomie a toute sa place

Un des moyens pour faire face aux altises adultes (petites et grosses) est de réussir son implantation et de favoriser une croissance rapide et régulière du colza pour le faire sortir le plus rapidement possible de la période à risque (levée - 3 feuilles incluses). 

► Obtenir les conditions optimales de levée, de croissance et d’enracinement par un travail du sol adapté pour accroitre la capacité de compensation des plantes. En effet le système racinaire est sensible aux problèmes de structure. La préparation du lit de semences doit être réalisée au plus tôt dès la récolte de la céréale.

►  Semer tôt en début de la phase optimale de semis. Cela doit permettre d’éviter la concordance entre la phase d’attaque des grosses altises (adultes) et la période de sensibilité de la culture. Le colza doit avoir 3-4 feuilles à la mi-septembre.

  

Petites altises

Le retournement de repousses dans l'environnement proche des nouvelles parcelles et concomitant avec la levée est un facteur de risque par déplacement des insectes présents, et est donc à éviter absolument.

 

Photo : retournement de repousses de colza. Cette pratique est à éviter au moment de la levée des colzas à proximité.

 

 

Minimiser le risque grosse altise par une implantation optimale du colza

  vidéo

 

 

Traitement en végétation localisé sur le rang

Le traitement en végétation localisé sur le rang est testé depuis 2013 chez Terres Inovia. C'est une piste pour limiter les quantités d'insecticides utilisés.

Concrètement, on sème au semoir de précision (écartement 50 cm par exemple) et on ne traite que le rang, soit environ 1/3 de la surface. Les quantités d'insecticides (ou autres fongicides et désherbants) peuvent ainsi être réduites (de 2/3 dans notre exemple). 

 

Colza velu anti-altises

Les scientifiques du Centre de recherche de Saskatoon (Canada) mettent au point un type de colza velu qui empêche naturellement les altises de s'attaquer aux semis de colza (canola au Canada). A suivre...

Vidéo sur la piste du colza velu

Publications

Qualité des tourteaux de tournesol 2016

Qualité des tourteaux de tournesol 2016

La qualité des tourteaux de tournesol pour l’année 2016 est proche de celle observée les années précédentes.

Qualité des tourteaux de colza 2016

Qualité des tourteaux de colza 2016

La qualité des tourteaux de colza pour l’année 2016 est relativement proche de celle observée l’année précédente.

Toutes les publications

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Régulateur colza

Régulateur colza

Quel risque d'élongation sur votre colza ?

Tous les outils

Formations

Travail du sol colza

Travail du sol et implantation : jusqu'où innover pour réussir son colza ?


Orobanche colza, chanvre et tournesol

Faire face à l'orobanche du colza, du chanvre et du tournesol


Toutes les formations