TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Développer les légumineuses : un enjeu mondial pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement"

17 octobre 2018

Toulouse, le 17 octobre 2018 - Rendez-vous incontournable pour l'ensemble des acteurs de la filière,(...)


Communiqué de presse : "Colza non levé ou irrégulier : ne pas se précipiter pour le remplacer !"

28 septembre 2018

Paris, le 27 septembre 2018 – Avec des conditions climatiques difficiles liées à une période de séch(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Nord et Est

Infos colza - Présence de phoma atypique sur feuilles

A. Van Boxsom (Hauts de France)
L. Ruck (Champagne-Ardenne, Aisne, Seine-et-Marne)
A. Baillet (Lorraine, Alsace, Haute-Marne)
M. Geloen (Bourgogne-Franche-Comté)
B. Delhaye (Grand Est)
B. Remurier
(Grand Est)


Le 13 décembre 2017

Cet automne, on peut observer sur certaines feuilles âgées de colza de nombreuses taches concentriques. Cela ressemble à des macules de phoma (Leptospheria maculans) mais plus petites, plus nombreuses et sans points noirs (pycnides).
Les échantillons envoyés au laboratoire de Terres Inovia à Grignon ont permis de déterminer qu’il s’agit bien de taches de phoma, mais de l’espèce Leptosphaeria biglobosa qui ne provoque pas de nécroses aux collets.

Un peu d'histoire

Jusqu'au début des années 2000, le phoma, Leptosphaeria maculans était divisée en deux groupes de souches, pathogène et non-pathogène sur colza, ou encore agressives et peu agressives. Sur la base d'analyses de séquences d'ADN et de comparaisons morphologiques, ces deux groupes sont aujourd'hui considérés comme deux espèces distinctes :
•    le premier groupe responsable principal de la nécrose du collet correspond à Leptosphaeria maculans ;
•    le second groupe responsable de nécroses de la tige moins préjudiciables au rendement correspond à Leptosphaeria biglobosa.

Un phoma peu nuisible

L. biglobosa est beaucoup moins nuisible que L. maculans car il ne produit pas de nécrose qui sectionne le pivot.
L. biglobosa a des exigences thermiques un peu différentes de L. maculans. Cette année les conditions ont été plus favorables à la maturation des périthèces de l’espèce L. biglobosa que L. maculans.  Avec  l’arrivée de précipitations, ce serait une véritable «douche» qu’auraient subi les colzas d’où la multitude de petites taches, type hypersensibilité. 

 
Les spécialistes estiment que L. biglobosa n'est pas très nuisible. Toutefois c’est à surveiller à la reprise de végétation. Cela pourrait nous conduire éventuellement à des pieds secs en fin de cycle.

Ne pas confondre L. maculans (phoma classique) avec L. biglobosa

Attention de ne pas confondre Leptosphaeria maculans (phoma classique) avec Leptosphaeria biglobosa, espèce proche mais avec des différences importantes.

La macule de Leptosphaeria biglobosa est souvent plus tardive. La macule est concentrique et fréquemment déchirée au centre. Les ponctuations noires sont assez rares et difficiles à distinguer. Le pourtour de la tache est foncé avec un halo jaune marqué. 

 

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

Régulateur colza

Régulateur colza

Quel risque d'élongation sur votre colza ?

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Tous les outils

Formations

Orobanche colza, chanvre et tournesol

Faire face à l'orobanche du colza, du chanvre et du tournesol


Stratégie durable (Nouveauté)

Quelles stratégies de lutte durable contre les graminées dans les rotations ?


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut