TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Agenda

Séminaire "gestion de l'azote"

11 juillet 2017

Séminaire "gestion de l'azote"

Changer la gestion de l'Azote dans les champs cultivés : comment accompagner les agriculteurs dans leurs choix stratégiques ?

Tous les événements

Actualités / Presse

Communiqué de presse "Adapter les systèmes spécialisés en maïs avec couverts végétaux et cultures de diversification"

20 juin 2017

Le 20 juin 2017, les 3 instituts techniques agricoles ARVALIS – Institut du végétal, ITB et Terres I(...)


Communiqué de presse : Le guide de culture pois 2017 est disponible !

16 juin 2017

Communiqué de presse pour la nouvelle version du guide de culture pois 2017.

 

Communiqué de presse(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Nord et Est

Conseil colza - Gérer le risque maladie selon le contexte


 

     

 


A. Baillet (Lorraine, Alsace, Haute-Marne)

D. de Fornel (Bourgogne-Franche-Comté) 

 

 

Le 11 mai 2017

Les conditions froides et sèches ont jusque récemment été peu favorables au sclérotinia. Le risque pourrait s’accroitre dans les prochaines semaines du fait de la durée de la floraison avec une nouvelle vague de fleurs pour compenser les manques, de l’augmentation des températures et de l’humidité qui colle les pétales aux feuilles.
La plupart des parcelles a reçu une protection fongicide ad hoc et ne nécessite pas de ré-intervention. Les essais Terres Inovia montrent qu’un 2ème fongicide est rarement rentabilisé sauf cas exceptionnel avec notamment présence d’une autre maladie (alternaria, oïdium). Dans le contexte particulier de l’année, la prolongation de la protection fongicide peut éventuellement s’envisager sur des parcelles à haut potentiel de rendement, encore en pleine floraison et ayant fait l’objet d’une protection fongicide il y a plus de 3 semaines.

Sur les parcelles n’ayant pas reçu de fongicide, il convient de s’interroger sur le potentiel de la parcelle pour décider ou non d’une intervention.

Concrètement que faire ?

Si le colza a du potentiel ou est en capacité de compenser, une protection doit s’envisager prochainement avec des solutions économiques comme par exemple : ½ dose Prosaro, ½ dose Filan SC, ½ dose Propulse ou Tébuconazole 1 l/ha ou Sunorg Pro 0.8 l/ha. Si le colza est sévèrement handicapé, une impasse en fongicide anti sclérotinia peut s’envisager pour limiter les coûts de production.

 

Photo : n'envisager une protection que sur les situations à bon potentiel de rendement

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Yara ImageIT

Yara ImageIT

Application mobile - Calcul de biomasse colza par prise de photo

Tous les outils

Formations

Culture du colza

Les bases de la culture du colza


Travail du sol colza

Travail du sol et implantation : jusqu'où innover pour réussir son colza ?


Toutes les formations