TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Rendements protéagineux 2017

Saisissez vos

rendements en protéagineux

(pois, féverole, lupin, lentille

et pois chiche)

(moins de 5 minutes !)

Participer

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Récolte 2017 de céréales à paille, colza et pois : volumes et qualités au rendez-vous"

09 août 2017

Le 8 août 2017 - La récolte de colza et de pois protéagineux s’annonce très satisfaisante en volume (...)


Communiqué de presse : "Moisson 2017 : cultivons nos protéagineux !"

07 août 2017

Paris, le 7 août 2017 - La moisson 2017 va bientôt s'achever et les premiers résultats en pois, nota(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Nord et Est

Bilan protéagineux de printemps - Des performances limitées par le climat sec et chaud.


 

    

A. Van Boxsom (Hauts de France)

L. Ruck (Champagne-Ardenne, Aisne, Seine-et-Marne)

A. Baillet (Lorraine, Alsace, Haute-Marne)

D. de Fornel (Bourgogne-Franche-Comté)

B. Delhaye (Grand Est)

 

Le 8 août 2017

Une implantation échelonnée

L’implantation des protéagineux de printemps a été échelonnée cette année avec les premiers semis fin février. Des conditions climatiques peu clémentes ont contraint la majorité des producteurs à repousser leurs implantations de pois et féveroles en attendant le bon ressuyage des sols.  La conséquence directe de ces conditions climatiques est l’hétérogénéité inter-parcellaire des protéagineux de printemps. S'en suit, mi-avril, des épisodes de gel localisé qui ont  pour incidence des nécroses sur feuilles. Pour les parcelles n’ayant pas subi le gel, l’état des cultures reste sain avec des levées intra-parcellaire homogène et rapide.

Une floraison touchée par la sécheresse

A partir du 15 mai, les cultures sont soumises à une sécheresse accrue qui touche toute la zone Nord-Est. Cette sécheresse va continuer jusqu’ à la floraison (début juin) avec pour conséquence un avortement de fleurs limitant ainsi  le nombre de grain/m². Les cultures les plus touchées sont celles se trouvant dans les sols superficiels. De plus cette sécheresse va induire une maturité précoce des protéagineux de printemps. A ce stade les rendements sont limités.
Seul point positif de cette année pour le protéagineux de printemps est le rayonnement excédentaire qui va favoriser le remplissage des grains, à condition bien sûre d’avoir eu un minimum de précipitations.

Un Bilan sanitaire sain

Très peu de maladies ont été observées cette année. Ce qui ressort  cette campagne c'est le nombre important de tordeuses du pois sur le pois de printemps et le nombre important de bruches en fin de cycle pour les féveroles de printemps.

Des rendements limités par les conditions climatiques

Les rendements de pois de printemps oscillent entre 20 q/ha et 55 q/ha selon les situations avec en moyenne 38 q/ha.  Les rendements de féverole de printemps sont nettement plus bas avec une estimation provisoire de 23 q/ha.

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

R-sim

R-sim

Pour gérer la résistance aux herbicides

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Maladies pois et féverole (Nouveauté)

Diagnostiquer et gérer les maladies du pois et de la féverole


Culture de la féverole

Maîtriser la culture de la féverole (hiver & printemps)


Toutes les formations