TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Rendements protéagineux 2017

Saisissez vos

rendements en protéagineux

(pois, féverole, lupin, lentille

et pois chiche)

(moins de 5 minutes !)

Participer

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Limiter l’usage des intrants, améliorer la fertilité du sol en préservant les revenus"

03 juillet 2017

Le 29 juin 2017, les 3 instituts techniques agricoles ARVALIS – Institut du végétal, ITB et Terres I(...)


Communiqué de presse : SYPPRE "Préserver la fertilité des sols et réduire les émissions de gaz à effet de serre"

28 juin 2017

Le 28 juin 2017, les 3 instituts techniques agricoles ARVALIS – Institut du végétal, ITB et Terres I(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Colza / Cultiver du colza / Colza : régulateurs de croissance

Au printemps

Utiliser les outils de Terres Inovia pour estimer les risques. L'application d'un régulateur est une opération de rattrapage dont il convient de raisonner l'emploi.

L'outil en ligne "Régulateur colza"

L'outil estime le risque de verse et vous indique l'intérêt ou non d'appliquer un régulateur, en fonction de la sensibilité de la variété à la verse, de la densité, de l'azote disponible et de l'éventuelle élongation à l'automne.

Ouvrir l'outil

Au printemps, contre la verse ou les excès de végétation

Sensibilité de la variété, densité et disponibilité en azote permettent d’estimer le risque de verse. Les parcelles à risque sont rares. Dans ce cas, l’application d’un régulateur permet de limiter la verse dans la plupart des situations.

 

 

 

 

 Ci-contre : colza ayant versé (agrandir).

 

 

Perte de rendement en cas de régulation inutile

Source : Terres Inovia, 3 essais sans verse conduits dans la Somme en 2009, 2010 et 2011.

 

En l'absence de verse, les effets de la régulation peuvent avoir un impact négatif sur le rendement (graphique ci-dessus), en particulier en situation de stress hydrique durant la phase d'élongation de la tige et/ou pendant la floraison.

 

Adapter la dose de produit au risque de verse au printemps

Dernière mise à jour : juin 2015

Tous les produits ont une toxicité Xn (nocif).

Période d'application

Produit

Matière active

Phrases de risques

DAR (délai avant récolte)

Dose (l/ha)(1)

Coût
(€HT/ha)

Entre-noeuds visibles à inflorescence dégagée

(stade C2-D2)





CARYX

mépiquat chlorure + metconazole

H318 – H332 – H302 – H317 – H411

80 j

0,7-1,2

21-36

BALMORA (2)

tébuconazole (3)

H318 – H361d – H302+H332 – H410

63 j

 0,8-1 avec ou sans mouillant

14-27

MAGNELLO

(3)

tébuconazole + difénoconazole (3)

H319 – H361d – H400 – H410

jusqu'au stade E (BBCH 59)

0,8

30

SUNORG PRO

CARAMBA STAR  (2)

metconazole

H319 – H335 – H361d – H373 – H411

56 j

0,6-0,8

22-29

TOPREX

paclobutrazole + difénoconazole

H361d – H373 – H400 – H410

90 j

0,2-0,4

16-32

(1) Adapter la dose au stade de la culture et au niveau de risque.

(2) Ce produit existe sous d'autres appellations (MAYANDRA, MYSTIC EW...). Consulter le distributeur.

(3) En situation de risque élevé, le tébuconazole peut s’avérer insuffisant.

Mouillant : TRADER PRO, HELIOSOL, LI 700, SURF 2000, etc.

ZNT (zone non traitée) : 5 m sauf MYSTIC EW : 20 m.

Phrases de risques :

H302 : nocif en cas d’ingestion.

H317 : peut provoquer une allergie cutanée.

H318 : provoque des lésions oculaires graves.

H319 : provoque une sérieuse irritation des yeux.

H332 : nocif par inhalation.

H335 : peut irriter les voies respiratoires.

H361d : susceptible de nuire au fœtus (+ voie d’exposition).

H373 : risque présumé d’effets graves pour les organes (listés) à la suite d’expositions répétées ou exposition prolongée (+ voie d’exposition).

H400 : très toxique pour les organismes aquatiques.

H410 : très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme.

H411 : toxique pour les organismes aquatiques ; entraîne des effets à long terme.



Fongi-régulation : ne pas céder à la tentation

L’usage de fongi-régulateurs apparaît souvent comme une pratique sécurisante puisqu'en évitant l'excès de croissance au printemps, on peut également agir sur les maladies de sortie d’hiver (cylindrosporiose ou pseudocercosporella).

Pourtant, pour éviter la verse et le risque cylindrosporiose au printemps, on peut s'appuyer sur le choix variétal. Un traitement ne se justifie qu'après l'identification précise des symptômes, en sachant que la nuisibilité concerne surtout les attaques sur tiges et sur siliques.

Choix variétal, implantation soignée, identification du risque pathologique réel : autant de leviers pour réduire la fréquence des traitements.

Publications

ARVALIS & Terres Inovia infos 2017

Juin 2017 : "Céréales et colza : choisir ses variétés pour 2017"

Toutes les publications

Outils

Régulateur colza

Régulateur colza

Quel risque d'élongation sur votre colza ?

Tous les outils

Formations

Associer son colza (Nouveauté)

Associer son colza à des légumineuses : conduite et bénéfice pour la culture et le système de culture


Méthanisation agricole (Nouveauté)

La méthanisation agricole : rentabilité des installations et valorisation des substrats agricoles


Toutes les formations