TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Actualités / Presse

Cultures oléo-protéagineuses : le gel aura un impact limité si la pluie revient

25 avril 2017

Communiqué de presse concernant l'impact du gel sur les cultures oléo-protéagineuses

 

CP - "Cultu(...)


Dossier de presse présentation des Culturales 2017

20 avril 2017

Dossier de presse proposé lors de la conférence de presse du 12 avril concernant le lancement des Cu(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Colza / Cultiver du colza / Colza : récolte, conservation

Conservation, stockage

Stockage à la ferme

Les conditions de stockage du colza sont différentes de celles des céréales même si les installations sont identiques.
L’humidité des graines doit se situer autour de 8 % ; ce qui correspond à une humidité relative de l’air de 70%, qui limite le développement de micro-organismes. Trop sec, en dessous de 6-7 %, les graines peuvent se casser lors des manutentions ; au-delà de 9 %, il y a des risques d’échauffement et d’altération de l’huile des graines. 

En savoir plus (PDF 130 Ko)

Stockage à la ferme des oléagineux

 

Les bonnes règles de conservation

Récolter des graines saines et à maturité ;

Eliminer les impuretés au nettoyeur-séparateur (les impuretés sont plus humides et créent des foyers d’échauffement) ;

Refroidir progressivement les graines dans les cellules de stockage par « doses de ventilation » pour ramener les graines à 10 °C à l’entrée de l’hiver (ou moins si c’est possible). En général trois doses de ventilation suffisent : immédiatement après la récolte, en septembre, en novembre et éventuellement une quatrième dose en décembre ou janvier). Ne pas ventiler si l'écart entre la température des graines de colza et la température de l’air extérieur dépasse 10°C car il y a un risque de condensation sur les parois (porter cet écart jusqu'a 15 °C juste après la récolte car la température ambiante est plus élevée).

Contrôler régulièrement la température de la masse pour détecter un tout début d’échauffement ;

Adapter la ventilation au colza : réduire la hauteur de chargement des cellules ou réduire la vitesse de l'air en ventilant plusieurs cellules avec le même ventilateur. Ventiler le colza plus longtemps que le blé (environ 25 à 40 % de temps en plus).

  

Conduite à tenir à la collecte en cas de présence de graines germées

• Sécher les lots rentrés au-delà de 10-12 % d’humidité.
• En-dessous de ce niveau d’humidité, ventiler les lots avec graines germées pour les amener rapidement à 7-8 % d’humidité. Ceci permet de réduire fortement le métabolisme de la graine et tout développement de microorganismes qui peuvent très rapidement accélérer la formation d’acidité dans l’huile.
• Procéder à des prises d’échantillons pour analyser la teneur en huile et le niveau d’acidité des lots collectés. C'est le seul moyen de cerner l’impact réel du phénomène sur la qualité.

Stockage des oléagineux : maîtrisez la qualité

Publications

ARVALIS & Terres Inovia infos 2017

Juin 2017 : "Céréales et colza : choisir ses variétés pour 2017"

Qualité des graines de colza récolte 2016

Qualité des graines de colza récolte 2016

Une teneur en huile préservée au Sud.

Toutes les publications

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Yara ImageIT

Yara ImageIT

Application mobile - Calcul de biomasse colza par prise de photo

Tous les outils

Formations

Cultivating rape

Successful rapeseed cultivation


Fertilisation raisonnée colza

La fertilisation azotée du colza : impact sur la production, besoins de la plante, apports


Toutes les formations