TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Agenda

Plateforme colza le 14 novembre 2017 - Chaignes (27)

14 novembre 2017

Colza, semis soigné, risque limité

Tous les événements

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Promosol, 40 ans de partenariat public-privé pour l’amélioration variétale"

19 octobre 2017

Paris, le 19 octobre 2017 - Créée en 1977, l’association Promosol est issue d’un partenariat initié (...)


Communiqué de presse : "Oléo-protéagineux en agriculture biologique : Toute une filière mobilisée pour des cultures à fort potentiel"

19 septembre 2017

Avec des surfaces d’oléo-protéagineux cultivées en agriculture biologique qui progressent de manière(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Colza / Cultiver du colza / Colza : ravageurs

Surveillance et lutte

Les techniques agronomiques, premier moyen de lutte

 Pendant l’interculture, on peut essayer de favoriser des variations brutales d’humidité du milieu occupé par les limaces en éliminant les résidus de récolte et en effectuant un déchaumage précoce du précédent. La présence de pailles en surface peut favoriser les limaces.
 Tout travail du sol peut s’avérer bénéfique. Les populations de limaces sont touchées soit directement, soit indirectement en perturbant leur activité ou en limitant leurs possibilités d’abris ou de nourriture.
 Dans la mesure du possible, le semis doit être réalisé dans une terre fine, assez tassée et peu motteuse et avec des conditions de température et d’humidité du lit de semences favorables à une germination rapide et à une levée vigoureuse. De plus, les travaux liés aux semis favorisent le dessèchement de la couche superficielle du sol et inhibent ainsi l’activité de surface des limaces.

 

Un risque directement lié à l'état d'humidité du sol en surface

Le risque de subir des dégâts importants est souvent élevé. Les conditions d'humidité du sol en surface sont plus déterminantes que le niveau des populations de limaces dans une parcelle. C'est au moment de la levée qu'il faut être le plus vigilant. Une simple averse de pluie, si le temps reste couvert, peut déclencher une activité importante des limaces au plus mauvais moment. Par contre, la même pluie, si le sol se dessèche rapidement en surface, peut être sans conséquence.
La seule façon de se faire une idée du niveau de risque lié à une parcelle est de connaître l'historique de ce risque, par l'observation de l'activité durant les périodes antérieures favorables (y compris au printemps précédent l'implantation du colza).
 Si, au moment du semis, les conditions sont favorables à un maintien de la fraîcheur en surface sur une parcelle où l'on a observé des limaces, il est conseillé d'appliquer un antilimaces immédiatement après le semis pour assurer le contrôle des limaces avant les dégâts.

En savoir plus

 Traiter contre les limaces


 Si après le semis, le sol est sec en surface, il est possible d'attendre des conditions météo favorables à l'activité des limaces avant de décider d'intervenir. Sur une parcelle à risque, si une pluie est annoncée alors que le colza n'est pas encore levé ou très peu développé (stade cotylédons), il est conseillé d'intervenir plutôt en début de période pluvieuse. Ceci permet d'obtenir la meilleure efficacité et de préserver les plantules, malgré le risque de délitement des granulés. Si entre-temps, le colza a atteint le stade "cotylédons déployés - une feuille'', alors la décision pourra être liée à l'intensité des premiers dégâts observés par la suite, l'action des limaces à ce stade pouvant être maîtrisée par un traitement antilimaces. Cependant, attention : en cas d'attaque à la levée, il est souvent trop tard pour intervenir, les dégâts déjà subis étant majoritairement irréversibles.

 

Surveiller les limaces avant la levée

Pour évaluer le risque sur la parcelle, vérifier la présence des limaces pendant l’interculture et avant le semis en période humide ou de pluie. Les sols creux ou motteux et contenant des résidus de récolte non dégradés sont plus favorables à la multiplication et à l’activité des limaces.
Après des façons superficielles et un semis, le sol se dessèche souvent en surface : les limaces peuvent être présentes en nombre, mais elles ne se déplacent pas et n’occasionnent pas de dégâts.
Les limaces peuvent s’attaquer aussi bien aux graines en germination dans le sol, aux hypocotyles ou aux cotylédons qu’aux jeunes feuilles.
 Au stade critique de la levée, les limaces peuvent provoquer des réductions de peuplement importantes et rapides. En effet, si les conditions sont favorables à leur activité (sol humide en surface), elles se déplacent activement sur le sol et mordent chaque plantule rencontrée.
Lorsque l’hypocotyle est attaqué, la plantule flétrit et meurt. Il ne faut donc pas attendre d’observer les premiers dégâts de limaces pour intervenir.

 

Détecter la présence des limaces

   

Par observation directe des limaces actives sur le sol humide en surface, avant qu’il ne fasse trop jour.

La présence de traces brillantes de mucus sur le sol et sur les repousses est aussi un bon indicateur d’activité.

Par piégeage. Cette solution est la plus efficace car elle permet, dans le même temps, de dénombrer les limaces. Il suffit de disposer un abri sur la surface du sol (carton plastifié, tuile, soucoupe plastique, planche, etc.) ou, mieux, un véritable piège à limaces. Différents modèles de pièges existent : INRA (photo), De Sangosse ou Bayer.

Il faut cependant prendre quelques précautions :

- avant la pose des pièges, les humidifier à saturation par un trempage préalable ;

- ne pas arroser le sol au moment de la pose pour avoir une vision du risque tel qu'il est au moment de la pose du piège ;

- poser les pièges la veille du relevé, de préférence en soirée pour éviter le dessèchement qui se produit dans la journée, face aluminium visible au-dessus du piège ;

- ne pas déposer d’appâts ;

- relever les pièges le lendemain matin avant la chaleur.

 

Si nécessaire, traiter au semis

Sur les parcelles à risque, ou si des limaces ont été détectées, réaliser un épandage d’anti-limaces en plein sur le sol, au moment du semis. Le traitement préventif, qui vise la préservation de la levée, est actuellement la seule manière de protéger efficacement des attaques de limaces les cultures de colza. Les premiers dégâts sont les plus pénalisants, les plantes attaquées étant perdues ou définitivement handicapées et les cotylédons trop largement entamés pour permettre une bonne croissance.
Ces dégâts sont irréversibles et un traitement curatif est inefficace. Inversement, les plantes développées deviennent rapidement de moins en moins sensibles aux prélèvements effectués par les limaces.

  Traiter contre les limaces

 

Poursuivre l’observation après la levée

Le traitement au semis ne dispense pas d’une surveillance étroite des premiers stades de la culture jusqu’au stade 3-4 feuilles du colza.
Un nouvel épandage d’anti-limaces peut s’avérer nécessaire sur les parcelles fortement infestées. La persistance des produits épandus est faible (environ 5-6 jours) et les efficacités obtenues rarement totales.

Sous couvert de la végétation les limaces se déplacent moins et la probabilité de rencontre avec les granulés s'affaiblit.

 

Publications

Qualité des tourteaux de colza 2016

Qualité des tourteaux de colza 2016

La qualité des tourteaux de colza pour l’année 2016 est relativement proche de celle observée l’année précédente.

ARVALIS & Terres Inovia infos 2017

Automne 2017 : intervenir en temps et en heure

Toutes les publications

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Régulateur colza

Régulateur colza

Quel risque d'élongation sur votre colza ?

Tous les outils

Formations

Protection globale

Colza et agronomie : de nouvelles stratégies pour répondre à de nouvelles exigences agro-environnementales


Réussir sa conversion en bio

Les bases techniques et agronomiques pour réussir les grandes cultures en agriculture biologique


Toutes les formations