TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Le guide de culture pois chiche 2018 est arrivé !"

13 juin 2018

Paris, le 12 juin 2018. Terres Inovia et l’Anils s’associent pour publier le guide de culture pois c(...)


Communiqué de presse : "Le guide de culture lentille 2018 est arrivé !"

13 juin 2018

Paris, le 12 juin 2018. Terres Inovia et l’Anils s’associent pour publier le guide de culture lentil(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Colza / Cultiver du colza / Colza : fertilisation

Fertilisation azotée du colza

Des besoins élevés : optimiser les apports au printemps

Le colza a un besoin unitaire azoté élevé : 7 kg d'azote absorbé par quintal de grain produit. Au delà de 330 unités absorbées, l'azote n'est plus limitant pour le rendement.

La fertilisation azotée vise à compléter les fournitures du sol au printemps afin de satisfaire les besoins de la plante. Sur les gros colzas qui ont déjà absorbé beaucoup d’azote à l’automne, la fertilisation azotée au printemps sera faible. A l’inverse, sur des petits colzas, il faudra davantage d’engrais azoté.

Cependant, un autre poste influence beaucoup la dose : l'objectif de rendement. Un petit colza avec un faible objectif de rendement peut nécessiter une dose équivalente à un gros colza avec un objectif de rendement très élevé.

L’outil Terres Inovia : la Réglette azote colza®

Fruit des recherches de Terres Inovia et de ses partenaires, la Réglette azote colza® est un outil simple d’emploi qui permet de déterminer avec précision la dose d’azote optimale à apporter au printemps sur chaque parcelle.

www.regletteazotecolza.fr

Déterminer la dose

Evaluer la biomasse pour estimer la quantité d’azote absorbé par la culture à l'ouverture du bilan

La biomasse est un indicateur de la quantité d’azote absorbé par la culture, indispensable pour ajuster la fertilisation au printemps. Dans les secteurs où le gel hivernal est fréquent, une estimation à l’entrée et à la sortie de l’hiver est conseillée. Ailleurs, une mesure réalisée à la sortie de l’hiver est suffisante.

En savoir plus : Plusieurs méthodes pour estimer la biomasse du colza

Estimer l'objectif de rendement

Faire la moyenne des rendements des 5 derniers colzas sur la parcelle, ou des parcelles comparables, en enlevant la valeur la plus faible et la valeur la plus élevée.

Calculer la dose

Au printemps, raisonnez la dose totale à apporter en fonction de la biomasse du colza, du potentiel de rendement de la parcelle, du type de sol, de l’apport de produits organiques, du précédent et éventuellement de l’association de légumineuses gélives. Vous pouvez utiliser la nouvelle Réglette azote colza® en ligne pour déterminer la dose totale à apporter.

www.regletteazotecolza.fr

      

Fractionner la dose totale

Ne pas apporter plus de 100 kg/ha d’azote en une fois.

Dose à apporter
(kg/ha)

Reprise de végétation
(stades C1-C2)

Début montaison
(stades C2-D1)

Boutons accolés
(stades D1-D2)

Boutons séparés
(stade E)

< 100

< 100

100 à 170

60 à 80

40 à 90

> 170

40 à 60

50 et +

40 à 60

   

Adapter la dose selon la forme d’engrais et les conditions d’épandage

Aucune adaptation de la dose n’est nécessaire lorsque l’azote est apporté sous forme ammonitrate. Par contre lorsque l’azote est apporté sous forme de solution ou d’urée, il faut veiller à maximiser l’efficacité de l’engrais. Il est conseillé pour cela de l’apporter juste avant une pluie, d’éviter les conditions ventées et les fortes températures afin de limiter les pertes par voie gazeuse. Lorsque les conditions idéales d’épandage ne sont pas réunies, et ce d’autant plus que le pH du sol est supérieur à 7, il est possible de majorer la quantité d’azote à apporter de 5 à 15%. Cette augmentation doit être raisonnée au cas par cas et pour chaque apport. La majoration ne s’applique en aucun cas à la dose totale prévisionnelle. 

Grille COMIFER pour évaluer le risque de volatilisation et la majoration de doses en rapport

 

Pas d’azote minéral à l’automne sauf exception

•    A l’automne, un apport d’azote minéral se justifie très rarement, même en situation de faible disponibilité ou de levée tardive. Les besoins du colza sont faibles (40 à 60 unités N) et les fournitures du sol suffisent. Une absorption d’azote limitée à l’automne ne pénalise pas le potentiel de production de la culture dans la mesure où la fertilisation au printemps est ajustée. Un apport d’azote en plein est le plus souvent interdit après le 31 août en zone vulnérable. En revanche, un apport d’engrais composé NP ou NPK jusqu’à 10 kg N/ha est toléré, à condition d’être localisé dans la ligne au semis. Consultez les arrêtés régionaux.
•    Dans les situations où la pression des ravageurs d’automne est forte et la disponibilité en azote du sol à l’automne est faible, des applications d’engrais composé NP ou NPK peuvent être réalisées en localisé (maximum 10 u d’azote) ou en plein (maximum 30 u d’azote) pour favoriser une croissance plus rapide du colza et lui permettre d’être plus robuste face aux bio-agresseurs. Les effets bénéfiques de ces apports d’azote apparaissent à partir du stade 3-4 feuilles. Ils sont inutiles lorsque le colza est mal implanté : levée tardive et mauvaise structure de peuplement. Ils ne permettent pas dans ce cas d’améliorer une situation compromise.
•    Dans les régions avec un risque phoma, attention aux fortes absorptions d’azote à l’automne. En effet, au-delà d’une centaine d’unités d’azote absorbé, la croissance automnale du colza est très forte, la tige commence à s’allonger, la zone d’élongation est sensible au gel et constitue une porte d’entrée pour le phoma.

En zones vulnérables, se référer aux arrêtés préfectoraux

Dans tous les cas, respecter strictement les réglementations en vigueur, notamment les arrêtés préfectoraux en zones vulnérables*. Les arrêtés préfectoraux diffèrent d'une région à une autre, dans les méthodes de calcul et les grilles de références.

* Liste des communes en zone vulnérable : voir le site de votre Chambre d'agriculture, DREAL ou DRAAF.

Autres cultures : FERTIWeb®

Tout comme la Réglette azote colza®, l'outil FERTIWeb® vous permet de calculer la dose d'engrais azoté conseillée pour la parcelle sur tout un panel de cultures (blé, maïs, pomme de terre, tournesol, etc).

FERTIWeb® a été mis au point par ARVALIS-Institut du végétal en collaboration avec Terres Inovia.

En savoir plus

Publications

Qualité des graines colza - récolte 2017

Qualité des graines colza - récolte 2017

Un retour à la normale pour la teneur en huile.

Les 4 points clés de la réussite du colza d'hiver bio

Les 4 points clés de la réussite du colza d'hiver bio

En partenariat avec les chambres d'agriculture et l'institut technique de l'agriculture biologique (ITAB).

Toutes les publications

Outils

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

Régulateur colza

Régulateur colza

Quel risque d'élongation sur votre colza ?

Tous les outils

Formations

Méthanisation agricole (Nouveauté)

La méthanisation agricole : rentabilité des installations et valorisation des substrats agricoles


Culture du colza

Les bases de la culture du colza


Toutes les formations