TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Agenda

FOP - Réunion Régionale Toulouse (31)

15 mars 2017

FOP - Réunion Régionale Toulouse (31)

Les oléopros : des cultures au coeur des solutions

Tous les événements

Hommage

Hommage à l'engagement pour la recherche et l'innovation de Xavier Beulin, président du Cetiom de juillet 2000 à décembre 2009. Nos condoléances à ses proches.

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Le guide de culture tournesol 2017 est arrivé !"

13 février 2017

Communiqué de presse diffusé par Terres Inovia à l'occasion de la publication du nouveau guide de cu(...)


Communiqué de presse : "Le guide de culture lin oléagineux 2017 est disponible !"

07 février 2017

Communiqué diffusé par Terres Inovia à l'occasion de la publication du Guide de culture lin oléagine(...)


Toutes les actualités

Colza: destruction et remplacement

Le remplacement du colza doit rester exceptionnel

Les accidents climatiques ou parasitaires peuvent donner des inquiétudes sur la viabilité et le potentiel de la culture. Pourtant, dans la plupart des cas, malgré la dégradation du feuillage et la perte de plantes, le colza présente des capacités de récupération étonnantes dans la mesure où le système racinaire n'a pas été affecté et si le peuplement restant est suffisant et réparti de façon homogène sur une parcelle propre.

Le colza récupère !

Redémarrage de colza après une forte perte de feuilles pendant l'hiver (agrandir)

Dans la plupart des cas, il est préférable d’attendre la sortie d’hiver avant de prendre la décision de retourner ou non.

• A l’automne, le retournement ne se justifie qu’en cas de très mauvaise levée ou de destruction de la culture (par des limaces par exemple). Une reprise profonde du sol peut alors élargir le choix des cultures de remplacement possibles, en limitant les risques de phytotoxicité des herbicides déjà appliqués.

• En sortie d’hiver, le maintien de la culture est possible si le contrôle des adventices est correct et si la densité est voisine de 5 à 10 plantes par m2, réparties de façon homogène.
• Adapter la conduite de la culture (fertilisation azotée, protection) à son potentiel estimé. Dans tous les cas, poursuivre son suivi technique sans l’intensifier en voulant compenser.
• Ne pas « rapiécer » avec du colza de printemps une parcelle de colza d’hiver. Ce serait s’exposer à une pression importante des insectes, notamment des méligèthes et des pucerons, et à une difficulté de récolte liée au décalage des stades de maturité (récolte en 2 temps).

• Le pouvoir de récupération du colza est étroitement lié à la climatologie future et au potentiel naturel de la parcelle. Plus ce dernier est élevé plus les chances de déboucher sur un niveau de rendement satisfaisant sera important pour un même état initial.

       

Evaluer la pertinence du retournement

Evaluer l’incidence du retournement par rapport au maintien de la culture : l'investissement déjà engagé, les aspects réglementaires en cas de contrat, la faisabilité de la culture de remplacement selon les herbicides utilisés.
Estimer d'une part les capacités de compensation du colza, la biomasse fraîche (poids vert exprimé par m²) et la densité du peuplement et d'autre part les facteurs aggravants, l’hydromorphie, l’enherbement, un défaut d’enracinement, des dégâts de ravageurs, un peuplement hétérogène... Tenir compte, également des conditions intra-parcellaires. Il est inutile de laisser des surfaces en mauvais état à l’intérieur de parcelles qui risquent de se salir rapidement au printemps et ont un potentiel de rendement très limité.

Sol superficiel, contexte défavorable à la compensation

Sol profond, contexte favorable à la compensation

retournement à envisager

potentiel altéré, tenir compte des facteurs aggravants pour décider du retournement

potentiel peu altéré, culture à conserver

potentiel intact, culture à conserver

  

Cultures de remplacement possibles après retournement d'un colza, en fonction du programme de désherbage


 Source : firmes

Culture possible, sans restriction (quel que soit le travail du sol préalable)

Culture possible à condition de faire un labour profond

Culture déconseillée

Parfois risque de freinage après un labour. Ce risque, peu fréquent, est grave après un automne ou un hiver sec. Ce risque peut être encouru si les avantages économiques du remplacement s'avèrent insuffisants.

  -     Pas d'information suffisante

(1) Respecter un délai minimum de 4 mois, 6 mois pour ray-grass après Ielo

(2) Avec un travail du sol sur au moins 10 cm

(3) Respecter un délai minimum de 140 jours

(4) Cultures non destinées à l'alimentation humaine

(5) Respecter un délai minimum de 120 jours

(6) Pour tournesol CLEARFIELD® et EXPRESS SUN®, culture possible sans labour

(7) Les données affichées sont non réglementaires depuis le renouvellement des AMM de ces produits. La firme a déposé une action de recours : "seules des céréales ou des crucifères oléagineuses pourront être semées."

 

 

 

Publications

Qualité des graines de colza récolte 2016

Qualité des graines de colza récolte 2016

Une teneur en huile préservée au Sud.

ARVALIS & Terres Inovia infos 2017

Janvier 2017 : "Interventions de printemps : renforcer la résistance aux aléas"

Toutes les publications

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Découvrez les nouveautés 2015 !

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Yara ImageIT

Yara ImageIT

Application mobile - Calcul de biomasse colza par prise de photo

Tous les outils

Formations

Cultivating rape

Successful rapeseed cultivation


Protection globale

Colza et agronomie : de nouvelles stratégies pour répondre à de nouvelles exigences agro-environnementales


Toutes les formations