TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Agenda

Poiseul la Ville (21) - Visite plate forme désherbage colza

28 février 2018

Visite plateforme d’essais désherbage colza La maîtrise des géranium, du gaillet, des ombellifères et des graminées est une problématique importante dans la conduite du colza. En complément des leviers agronomiques, de nouveaux herbicides font leur apparition Le mercredi 28 février 2018 à Poiseul la Ville (21)

Tous les événements

Enquête tournesol 2018

Conseil variétal Tournesol 2018 :

votre avis nous intéresse !

Participer

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Les huiles et protéines végétales : des piliers pour bâtir un nouveau modèle alimentaire"

12 février 2018

Paris, le 9 février 2018 – Après une fin d’année 2017 caractérisée par l’enjeu de l’efficacité et de(...)


PROMOSOL : appel à projets 2018

26 janvier 2018

Le dispositif se traduit par l’identification de priorités de recherche, le financement de programme(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Colza / Conduites particulières / Colza en système d'élevage

Pailles et repousses de colza en alimentation animale

Des pailles de colza dans les rations des vaches laitières

   

La paille de colza est un sous-produit qui peut être intéressant pour l’alimentation des vaches laitières.
La tige n’absorbe pratiquement pas d’eau, ce qui lui confère un pouvoir grattant « record » au niveau
des papilles ruminales. Ainsi, on a besoin de deux fois moins de paille de colza par rapport à une paille
de blé pour parvenir au même objectif recherché : faire ruminer les animaux.
La digestibilité de la cellulose brute est supérieure à celle de la paille de blé.
Ces deux éléments combinés induisent une déconcentration énergétique nettement plus modérée.
La paille de colza doit être distribuée bien mélangée notamment avec de l’ensilage de maïs. En effet,  seule, en libre-service, les ingestions sont quasi nulles.
La quantité moyenne recommandée est de 500 à 800 g/vache laitière/jour de brins de paille dont la longueur  ne doit pas excéder 8 cm.
En cas de distribution de paille de colza, il est conseillé de disposer d'une paille récoltée bien sèche,
stockée à l'abri de l'humidité, de l'utiliser en quantités limitées et de l'introduire progressivement dans la ration. La surveillance des animaux et l'observation de l'aspect des fèces restent des indicateurs du niveau d'utilisation dans le lot d'animaux.

           

Composition et caractéristiques de la paille de colza 

Composition de la paille de colza

Elément minéral

Quantité (kg/t de paille)

Azote

7

Phosphore

2,9

Potasse

20

Magnésium

1

Soufre

2

Source Ademe, données canadiennes

 

Composition alimentaire de la paille de colza

Matières sèches

79,7 %

Cendres

4,3 %

Cellulose brute

54,8 %

Matières grasses

1,1 %

Protéines

3,5 %

ED ruminants (estimé)

830-1280 kcal

Source Ademe, données canadiennes

 

Composition chimique de la paille de colza sur la base de la matière sèche

Auteurs/ Références

Matière sèche (%)

Matière minérale (g/kg)

Matières azotées totales g/kg)

NDF 1 (g/kg)  

ADF 2 (g/kg)

ADL 3 (g/kg)

Cellulose brute (g/kg)

P205 (g/kg)

Calcium (g/kg)

Government of Alberta, 1996

87,5

-

65

-

381

-

-

1,2

14,3

Abreu & Bruno Soares, 1998

-

97

42

770

623

108

513

-

North Dakota State Univ., 1999

80

-

35

-

590

-

-

-

-

Données canadiennes

NDF, ADF et ADL concernent la digestibilité des parois cellulaires

1 NDF : Neutral Detergent Fibre = capacité d'ingestion du matériel végétal

2 ADF : Acid Detergent Fibre = partie difficilement digestible

3 ADL : Acid Detergent Lignine = teneur en lignine indigeste pour l'animal   

       

Les litières de pailles de colza

En cas de pénurie, la paille de colza peut être utilisée pour la litière en sachant que son efficacité pour capter les liquides semble moins bonne que celle des céréales. Par ailleurs, sa moindre densité fait que, sur une litière accumulée, les animaux ont tendance à s’enfoncer de façon plus importante.

     

Repousses de colza après récolte

Les repousses de colza peuvent être utilisées comme fourrages par les vaches laitières en pâturage ou à l'auge. Les variétés actuelles sont toutes à basse teneur en glucosinolates ; il n'y a donc pas de problèmes d’appétence.
Si les conditions sont favorables à la pousse rapide, ce fourrage peut être très riche en nitrates et notamment en azote soluble. Il est donc recommandé de ne pas dépasser 40 % de la MS totale de la ration sous forme de colza. Il est nécessaire d’apporter un peu de foin ou de paille ou des concentrés pour permettre aux micro-organismes du rumen d'utiliser l'azote soluble, et limiter à la clôture la consommation des animaux. Le problème du risque nitrate est à rapprocher de celui du pâturage des choux fourragers. Comme les choux, le colza contient des facteurs anémiants et donc l'excès de consommation provoque une hémolyse. Les repousses devront donc être rationnées de façon assez stricte, en se limitant à 1/3 de la ration journalière.
Pour la valeur alimentaire on peut se référer à celle du colza fourrager : la digestibilité est élevée quel que soit le stade (80 à 84 %), ainsi que la teneur en matières azotés (15 à 20 %).

 

Valeur alimentaire des repousses de colza

Stade

Matière
sèche

UFL

UFV

PDIN

PDIN

MO

Matières
azotées
totales

Cellu-
lose Brute

Ligno
Cell

P205

 Ca

feuillu

1000

0.96

0.94

107

95

848

171

194

251

4.5

14

bourgeonnement

1000

0.9

0.87

94

89

861

149

230

289

4.5

14

(Unités : g/kg) 
PDIE : Protéines vraies Digestibles dans l'intestin lorsque le facteur limitant est l'énergie (E) apportée à la flore ruminale
PDIN : Protéines vraies Digestibles dans l'Intestin lorsque le facteur limitant est l'azote (N) apporté à la flore ruminale
UFL : Unité Fourragère Lait
UFV : Unité Fourragère Viande (bovine)
P205 : phosphore
Ca : calcium

A ce stade on a environ 90 à 110 g de matière sèche par kg de produit brut.

         

Références

- Atlas of nutritional date on United States and Canadian feeds, 1971
- Ademe, étide Agrice, 1988
- Coopagri, 2006
- Brunschwig Philippe, Institut de l'élevage, "la paille de colza, un fourrage de pénurie, à consommer avec modération", 2003
- Tables alimentation des Bovins, INRA, 1988

Publications

Les 4 points clés de la réussite du colza d'hiver bio

Les 4 points clés de la réussite du colza d'hiver bio

En partenariat avec les chambres d'agriculture et l'institut technique de l'agriculture biologique (ITAB).

Qualité des tourteaux de colza 2016

Qualité des tourteaux de colza 2016

La qualité des tourteaux de colza pour l’année 2016 est relativement proche de celle observée l’année précédente.

Toutes les publications

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Yara ImageIT

Yara ImageIT

Application mobile - Calcul de biomasse colza par prise de photo

Tous les outils

Formations

Associer son colza

Associer son colza à des légumineuses : conduite et bénéfice pour la culture et le système de culture


Accidents climat. colza

Reconnaissance et analyse des accidents liés à des événements climatiques sur la culture du colza


Toutes les formations